Constitutionnelle libre : Saeed a insulté les femmes en les excluant de la gestion du processus électoral

  • par
الدستوري الحرّ: سعيّد أهان المرأة بإقصائها من إدارة العملية الانتخابية

Constitutionnelle libre : Saeed a insulté les femmes en les excluant de la gestion du processus électoral

Al-Dustori a fermement condamné la publication de l’arrêté portant nomination des membres de la Haute Autorité Indépendante pour les Elections, qui « comportait une liste purement masculine sans représentation féminine », estimant que Kais Saied a délibérément insulté les femmes tunisiennes en les excluant d’un trait de plume de participer à la gestion du processus électoral, selon son affirmation.

Dans un communiqué publié aujourd’hui, vendredi 13 mai 2022, le parti a dénoncé la nomination d’un Premier ministre qui « s’est satisfait du rôle de mise en œuvre de ses décisions et a accepté ses efforts pour dissimuler les organisations obscurantistes qui ont pénétré le pays, comme il l’a dit elle, « qui a offensé l’image de la femme tunisienne et l’a présentée au monde sous l’habit d’un subordonné chargé de l’obéissance aveugle sans opinion et sans empreinte propre.

Le Free Destourian a également dénoncé le silence des organisations et associations actives dans le domaine des droits des femmes face à la décision de Qais Saeed, qu’il a qualifiée de « discrimination arbitraire et en violation de la législation nationale et internationale ».

Il a attiré l’attention de l’Union nationale des femmes tunisiennes sur le fait qu’elle n’a pas le droit de « s’évanouir » dans la défense des droits des femmes et de se taire sur les dérives dangereuses commises par Qais Saied, selon lui, appelant « la direction et combattants de cette organisation à prendre toutes les formes de lutte pour protester contre l’exclusion des femmes tunisiennes de la participation à la gestion du processus électoral et l’internationalisation de la question sur la base des accords internationaux liant la Tunisie dans ce domaine.

Dans ce contexte, Al-Dustari Al-Hur s’est engagé dans sa déclaration à « continuer à défendre les valeurs de la république et les principes de l’État national, dont le principal est le renforcement de la présence des femmes dans la vie publique, face aux tentatives de radier de leurs droits acquis et empêcher la rétractation du Code du statut personnel. »

Il a annoncé le lancement des membres du bureau politique du parti, à partir de ce soir, pour mener une grève de la faim de masse en tant que mouvement de protestation symbolique contre ce qu’il considère comme « le crime d’État commis contre les femmes en plus de ses actions juridiques et de terrain en cours pour défendre le état civil et couper les forces des ténèbres et de la réaction ».


#Constitutionnelle #libre #Saeed #insulté #les #femmes #les #excluant #gestion #processus #électoral

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.