Al-Jelassi: Le chef de l’État punit le Syndicat des journalistes en ne l’incluant pas dans les réunions

  • par
الجلاصي: رئيس الدّولة يعاقب نقابة الصحفيين بعدم تشريكها في اللقاءات

Al-Jelassi: Le chef de l'État punit le Syndicat des journalistes en ne l'incluant pas dans les réunions

Le chef du Syndicat des journalistes, Mehdi Jelassi, a estimé que le fait de ne pas impliquer le Syndicat national des journalistes tunisiens dans les réunions ou dialogues que le président de la République, Kais Saied, tient avec les organisations et personnalités nationales, est « une punition pour le Syndicat des journalistes pour ses positions de principe. »

Jelassi a déclaré dans un communiqué de presse à l’occasion de l’organisation par le Syndicat d’un colloque de presse hier, jeudi, dans la capitale, à l’occasion de la Journée mondiale de la liberté de la presse en Tunisie, sous le slogan : « La nécessité de protéger la liberté, l’expression et la presse à la lumière des dangers du retour en arrière. Le Syndicat national des journalistes tunisiens « ne craint personne et ses positions sont de principe ». Notant que « si cette autorité n’accepte pas les critiques et les avis divergents et ne reçoit que qui lui convient, alors le syndicat n’est pas intéressé par ce dialogue ».

Il a également rappelé que le Syndicat des journalistes avait appelé à un « dialogue national sérieux et réel » et demandé à la Présidence de la République de garantir un climat de démocratie et d’ouverture, afin que le pays sorte d’un climat de tension et de division.


#AlJelassi #chef #lÉtat #punit #Syndicat #des #journalistes #lincluant #pas #dans #les #réunions

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.