Le porte-parole officiel du tribunal de première instance de Sousse dément l’arrestation de Hamadi Jebali

  • par
الناطق الرسمي باسم المحكمة الابتدائية سوسة ينفــي ايقاف حمادي الجبالي

Le porte-parole du Tribunal de première instance de Sousse 2, Ali Abdel Mawla, a déclaré que des membres de la police judiciaire à Hammam Sousse ont perquisitionné, aujourd’hui jeudi, dans le cadre de leurs travaux de surveillance, un atelier de fabrication de liquides de refroidissement pour moteurs automobiles (radiateurs) dans la région de Tantana de la délégation d’Akouda, dans le but d’enquêter sur le soupçon d’exploitation de clandestins de nationalités subsahariennes.
Abdel Mawla a expliqué, ce soir, jeudi, que les membres de ladite escouade ont découvert, en entrant dans l’atelier, qu’il était sans documents légaux justifiant son installation dans la région de Tantana, et qu’il appartenait à l’épouse de l’ancien Premier ministre , Hamadi Al-Jabali.
Il a également été constaté, selon la même source, qu' »un produit chimique inconnu est utilisé dans la fabrication de fluides frigorigènes », ajoutant que « l’autorisation a été donnée, après avis du ministère public, de constituer une commission paritaire de la santé, de la protection civile et des explosifs ». de soumettre cette substance à une analyse technique. »
Il a ajouté que l’épouse de Hamadi Jebali et quatre autres personnes, dont deux de nationalités subsahariennes, comparaîtront demain, vendredi, en cas de présentation devant le Parquet près le Tribunal de première instance de Sousse 2 pour prendre ce que qu’il juge approprié à leur égard.
Dans une déclaration à Shams FM, la même source a également nié l’arrestation de Hammadi Al-Jabali ou de toute autre partie en cause.


#porteparole #officiel #tribunal #première #instance #Sousse #dément #larrestation #Hamadi #Jebali

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.