A l’ouverture du Forum économique tuniso-égyptien : une volonté commune d’accroître le volume des échanges commerciaux et de développer le partenariat

  • par
في افتتاح المنتدى الاقتصادي التونسي المصري: عزم مشترك على زيادة حجم المبادلات التجارية وتطوير الشراكة

Le Premier ministre Naglaa Boden, accompagné ce soir du Dr Mostafa Madbouly, Premier ministre d’Egypte, a supervisé l’ouverture du Forum économique tuniso-égyptien en présence des délégations des deux pays et de plusieurs acteurs économiques des deux parties dans plusieurs secteurs et domaines d’investissement.
Dans une allocution de circonstance, le Chef du Gouvernement a souligné l’importance des travaux de ce forum économique qui est organisé parallèlement à la convocation de la dix-septième session du Comité supérieur mixte tuniso-égyptien, notant la présence des acteurs économiques du les deux pays qui représentent plusieurs secteurs économiques prometteurs, soulignant l’importance du rôle du secteur privé dans l’avancement des économies nationales et les capacités et opportunités disponibles pour augmenter le volume des échanges inter-commerciaux, diversifier leur base et développer des partenariats pour répondre aux aspirations et objectifs des deux pays.
Dans ce contexte, le Premier ministre a précisé que les échanges commerciaux au cours de l’année écoulée n’ont pas dépassé 330 millions de dollars, et que les investissements totaux n’ont pas dépassé 570 millions de dollars à fin 2020, alloués pour financer près de 42 projets.
Le Premier ministre a déclaré que la situation économique et sociale délicate et exceptionnelle que traverse la Tunisie au stade actuel, qui a été fortement affectée par la pandémie de Corona, ainsi que les répercussions de la situation géopolitique mondiale, ne nous laissaient d’autre choix que d’unir nos efforts et de travailler ensemble pour renforcer davantage la coopération existante entre les deux pays et les deux peuples frères pour ce qu’elle contient. Leur bien et leur bénéfice commun, d’autant plus que le cadre juridique réglementant les relations économiques tuniso-égyptiennes est considéré comme l’un des meilleurs cadres que nos deux pays aient conclu avec leurs partenaires économiques.
En conclusion de son allocution, la Première ministre a souligné le rôle important des deux gouvernements dans l’amélioration du climat des affaires, la facilitation de la circulation des acteurs économiques, la circulation des marchandises et l’intervention rapide pour lever tout problème ou restriction pouvant limiter la dynamique de l’activité économique dans les deux sens.
Pour sa part, le Premier ministre égyptien, Dr Mustafa Madbouly, a souligné le rôle du Forum économique tuniso-égyptien et des réunions du Comité supérieur conjoint dans l’intégration des travaux du secteur gouvernemental avec les travaux du secteur privé, pour élever le niveau des relations bilatérales entre la Tunisie et l’Egypte dans les domaines des échanges commerciaux, de la coopération et du partenariat d’investissement dans toutes les activités économiques, notamment en Cette circonstance chronologique exacte demeure.
Le Dr Mostafa Madbouly a salué les relations égypto-tunisiennes et les résultats qui seront délivrés par le Comité Suprême en termes de décisions et d’ententes qui servent le travail du secteur privé des deux pays, soulignant l’importance de signer des documents de coopération qui facilitent avant tout le travail du secteur privé et visent à créer un climat propice à l’épanouissement de la coopération et des partenariats entre les milieux d’affaires des deux pays.
Le Premier ministre égyptien a abordé les répercussions de la situation mondiale et ses effets sur les économies internationales, affirmant que le monde connaît deux crises actuelles, la première crise mondiale étant la pandémie «Covid-19» qui a enveloppé le monde et le ralentissement qui l’accompagne croissance économique, ralentissement de la production et des investissements, perturbation des chaînes d’approvisionnement mondiales et montée en puissance des chaînes d’approvisionnement mondiales. Les taux d’inflation et les niveaux élevés d’endettement, ajoutant que la deuxième crise mondiale est représentée par la crise russo-ukrainienne pour recevoir plus de répercussions et de conséquences négatives pour l’économie mondiale.
Dr Mostafa Madbouly a évoqué un certain nombre de réalisations que son pays a réalisées dans les domaines du développement, de l’économie, du social, de l’investissement et de la législation afin de développer le climat des affaires et l’économie égyptienne.


#louverture #Forum #économique #tunisoégyptien #une #volonté #commune #daccroître #volume #des #échanges #commerciaux #développer #partenariat

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.