Sur le roi de l’épouse d’un des anciens chefs de gouvernement : Exposer une usine contenant des matières dangereuses dans un quartier résidentiel de Sousse

  • par
على ملك زوجة أحد رؤساء الحكومات السّابقة : الكشف عن مصنع يحتوي على مواد خطرة بمنطقة سكنيّة بسوسة

Ce soir, le ministère de l’Intérieur a publié une notification selon laquelle, après avoir observé des mouvements suspects dans un entrepôt de la région d’Akouda à Sousse, fréquenté par un groupe de travailleurs étrangers, les habitants de la région se méfiaient de leurs activités à l’intérieur dudit magasin, qui est une maison dans un quartier résidentiel.
Les unités affiliées au district de sécurité nationale du Nord de Sousse ont mené une série d’enquêtes approfondies sur le terrain et, après coordination avec le parquet du tribunal de première instance de Sousse 02, l’usine susmentionnée a été perquisitionnée, ce qui s’est avéré être sur la propriété de l’épouse de l’un des anciens chefs de gouvernement, où deux étrangers ont été arrêtés et une inspection de l’usine a été trouvée. 03 flacons contenant de l’« acétylène » inscrit sur la liste des substances dangereuses, et par une inspection plus poussée, 02 fours électriques ont été retrouvés, ainsi qu’une quantité de sacs contenant des matières à combustion rapide et des résidus d’aluminium.
Selon le texte de la communication, l’enquête auprès des deux travailleurs arrêtés a révélé qu’ils n’avaient pas obtenu de carte de séjour, dépassé la durée légale de résidence touristique et travaillaient illégalement dans l’usine susmentionnée. Nationalité, et par interrogatoire avec lui, il a admis qu’il n’avait pas de passeport et qu’il est arrivé dans notre pays après avoir franchi subrepticement les frontières terrestres, en provenance d’un des pays voisins. Il était également possible d’arrêter une femme étrangère qui n’avait pas obtenu de carte de séjour dans le pays tunisien.
Le rapport indique également que le mari du propriétaire de l’usine (un ancien Premier ministre) a tenté de perturber les recherches et le processus de détention, insistant pour accompagner sa femme à l’unité de sécurité.

En examinant le parquet dans un deuxième temps, il a autorisé la saisie de tous les matériels suspects et la fermeture du magasin, et toutes les parties soumettant leur état à la sous-direction de la recherche centrale de la garde nationale à Al-Awina pour continuer la perquisition et le mari de la propriétaire du magasin a reçu l’ordre de quitter le quartier général de l’unité de sécurité.


#Sur #roi #lépouse #dun #des #anciens #chefs #gouvernement #Exposer #une #usine #contenant #des #matières #dangereuses #dans #quartier #résidentiel #Sousse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.