Pour les affaires de terrorisme et agression contre le tribunal : le prévenu a été condamné à la réclusion à perpétuité à deux reprises et à 12 ans

  • par
لـقضايا إرهابية والإعتداء على هيئة المحكمة: الحكم على متهم بالسجن المؤبد مرتين و12 عاما

La section criminelle spécialisée dans les affaires de terrorisme de la cour d’appel de Tunis a rendu un jugement condamnant l’accusé (qui a agressé la formation de juges lundi dernier) à lui purger deux fois le reste de sa vie et 12 ans de prison.
Le porte-parole officiel de la cour d’appel de Tunis, Habib Tarkhani, a déclaré dans un communiqué à (TAT) aujourd’hui, jeudi, que ces peines ont été prononcées sur fond d’accusations liées à une tentative de meurtre avec intention ferme, fourniture d’armes et de munitions pour transporter des actes terroristes, rejoindre une organisation terroriste et conspirer contre la sécurité intérieure de l’État.
Il a expliqué que cet accusé est l’un des éléments de la cellule dite « Sejnan » (gouvernorat de Bizerte), une affaire qui remonte à fin juillet 2015, après que des informations aient été disponibles selon lesquelles un groupe terroriste était présent dans l’un des maisons de la délégation de Sejnan possédant des armes et des munitions.
Il a ajouté qu’après avoir surveillé cette cellule par les forces de la Garde nationale, les informations disponibles ont été confirmées et la maison a été perquisitionnée, donc l’un des éléments a tiré sur les agents de la Garde nationale, et les autorités de sécurité ont saisi des munitions, plusieurs armes à feu Shtayer, des kalachnikovs et d’autres équipements. .
Il est à noter que l’accusé, contre lequel les jugements précités ont été rendus, a délibérément agressé le président de la chambre criminelle de la cour d’appel de Tunis, lors de son audience, lundi dernier, avec une petite bouteille d’eau minérale remplie, selon ce que Tarkhani a confirmé dans une précédente déclaration aux médias.
Tarkhani a également signalé que l’accusé avait été amené de sa prison de détention à la Chambre d’appel pénale pour être jugé dans trois affaires, dont l’une avait initialement été condamnée à mort par pendaison et l’autre à quatre ans d’emprisonnement. Le corps du département criminel, qui a réussi à l’éviter, mais il a heurté son épaule.


#Pour #les #affaires #terrorisme #agression #contre #tribunal #prévenu #été #condamné #réclusion #perpétuité #deux #reprises #12ans

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.