Al-Nahda exprime son rejet des approches de dialogue pictural, sélectif et d’exclusion

  • par
Al-Nahda exprime son rejet des approches de dialogue pictural, sélectif et d'exclusion

Le bureau exécutif du mouvement Ennahda, présidé par Rashid Ghannouchi, a exprimé le rejet par le mouvement de ce qu’il a appelé « l’approche de l’éloignement avec l’expérience de la construction de l’Etat moderne après l’indépendance et après la révolution », mettant en garde « avec force » contre le projet de démantèlement des institutions de l’État en vue de la concentration du système de construction à la base et de ses répercussions dangereuses sur la stabilité politique et sociale de la Tunisie. .

Dans un communiqué publié vendredi, le mouvement a qualifié cette approche d' »attaque contre l’autorité de l’Etat et de changement de celle-ci ».

Le mouvement Ennahda a également affirmé son rejet des « approches factices, sélectives et excluantes », y considérant « un nouvel approfondissement de la crise politique dans le contexte d’une situation économique et financière au bord de l’effondrement, une tension sociale croissante et dangereuse et un écart majeur par rapport aux priorités de vie des citoyens », selon le texte du communiqué.

Ennahda tient le président pour responsable « de l’incapacité du gouvernement à préparer un plan de réformes structurelles abouti et considère qu’il manque de légitimité, notamment au regard de l’incapacité à fournir les conditions nécessaires au succès des négociations avec les partis sociaux imbriqués et le Fonds monétaire international ». , et met en garde contre les répercussions de ce déficit et de cette carence sur la détérioration des conditions économiques et sociales des citoyens. »

La déclaration dénonce les graves violations qui ont affecté la réalité des libertés en général et de la liberté d’expression et de la presse en particulier depuis le coup d’État du 25 juillet, qui a conduit à son recul de 21 rangs au classement mondial de la liberté de la presse, sapant acquis démocratiques et perpétuant le système autocratique autoritaire et l’isolement interne et international qui en résultait, selon l’expression du mouvement. .

Elle a également renouvelé sa mise en garde contre le danger de compromettre la souveraineté nationale et les intérêts stratégiques de l’État tunisien et de s’écarter des traditions et des politiques claires de la Tunisie dans ses relations internationales, appelant à la primauté de l’intérêt national suprême et à la coopération pour la réussite d’un accord sérieux et un dialogue global qui débouche sur une stabilité politique solide et crée un environnement propice à la mise en œuvre d’un plan de sauvetage économique qui ne peut plus être différé. , comme décrit.


#AlNahda #exprime #son #rejet #des #approches #dialogue #pictural #sélectif #dexclusion

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.