Le mouvement du 25 juillet : Notre mouvement est pacifique et notre accusation de vouloir incendier le siège du parti est une calomnie ‎

  • par
Le mouvement du 25 juillet : Notre mouvement est pacifique et notre accusation de vouloir incendier le siège du parti est une calomnie ‎

Aujourd’hui, dimanche, rue Habib Bourguiba dans la capitale, un sit-in de protestation a été lancé par des partisans du président de la République, Kais Saied, et des militants du mouvement du 25 juillet, au cours duquel ils demandent des comptes et expriment leur rejet des ingérence dans les affaires tunisiennes.

Le secrétaire général national du mouvement du 25 juillet, Kamal Al-Harabi, a confirmé au journaliste d’Al-Jawhara FM que cette prise de position visait à exiger l’activation de la loi, et a exhorté le ministre de la Justice à motiver le ministère public à ouvrir divers dossiers, mettant en garde contre la répétition des scénarios de certains pays voisins en cherchant à former des gouvernements et des parlements. parallèle.

Al-Hrabi a nié les accusations contre le mouvement de chercher à attaquer le siège de certains partis ou à commettre des actes de violence, affirmant que le premier à lancer ces calomnies était Najib al-Shabbi, qui a perdu sa crédibilité et son symbolisme depuis la révolution en à la recherche de postes et de chaises, comme il l’a dit.

Al-Hrabi a ajouté : « Ces accusations sont sans fondement et nous sommes des défenseurs de la paix ».


#mouvement #juillet #Notre #mouvement #est #pacifique #notre #accusation #vouloir #incendier #siège #parti #est #une #calomnie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.