Le Parti républicain dénonce la manière de traiter les revendications des habitants de Zarzis

  • par
Le Parti républicain dénonce la manière de traiter les revendications des habitants de Zarzis
Spread the love

Le Parti républicain a dénoncé le recours de ce qu’il a appelé « l’autorité putschiste » à « la répression comme seule option pour faire face aux revendications des Tunisiens où qu’ils se trouvent, et son incapacité totale à diriger l’Etat », sur fond de confrontation avec la marche des habitants de Zarzis vers l’île de Djerba avec répression et gaz lacrymogène.

Dans un communiqué publié aujourd’hui, vendredi, le parti a annoncé sa pleine solidarité avec les habitants de la ville de Zarzis (Etat de Médenine), et leurs demandes légitimes de connaître le sort de leurs enfants disparus, et de rejeter la réalité de la marginalisation dans la région.

Et il a estimé que les « poudres » que l’autorité putschiste a introduites sur l’île de Djerba à l’occasion du Sommet de la Francophonie, « ne cacheront pas au monde la détérioration de la vie des Tunisiens et leurs souffrances, qui ont atteint un niveau intolérable sous l’autorité du coup d’État et ses choix populistes ratés », comme il l’a dit.
Le parti a appelé les forces politiques et civiles alignées sur les revendications et aspirations légitimes des Tunisiens à « unir leurs efforts pour sauver la Tunisie et restaurer son État et ses institutions, et tracer une voie rapide de sortie de cette crise avant qu’il ne soit trop tard ». . »

Il est à noter que les gens de la délégation de Zarzis, sont sortis aujourd’hui, vendredi, en grand nombre, parmi les familles des disparus dans la tragédie du naufrage du bateau d’immigration clandestine et leurs partisans dans le mouvement populaire, en masse marche vers l’île de Djerba, qui s’est arrêtée avant d’atteindre la voie romaine reliant Djerba et Zarzis, en raison de la présence d’une barrière de sécurité. Les manifestants ont été empêchés d’achever la route vers Jazira, selon ce qu’a vu un journaliste de l’agence de presse Tunis Afrique
Un certain nombre de manifestants ont jeté des pierres sur les unités de sécurité pour tenter de terminer leur marche vers l’île de Djerba, ce qui a fait intervenir les unités de sécurité en utilisant des gaz lacrymogènes et arrêter un certain nombre de manifestants pour être libérés plus tard, et les manifestants ont décidé après cela pour revenir à la délégation de Zarzis et continuer leur sit-in ouvert.
Cette décision est intervenue après l’état de tension et de ressentiment qui a accompagné le retrait du ministre de l’Intérieur du déménagement à la délégation de Zarzis et de la rencontre avec les familles des disparus, ce que les habitants de Zarzis considéraient comme « l’ignorance et l’indifférence », appelant le président de la République ou le Premier ministre de leur rendre visite « afin de rétablir le respect et la dignité ».


#Parti #républicain #dénonce #manière #traiter #les #revendications #des #habitants #Zarzis

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *