Ennahda interdit à ses membres de participer à toutes les étapes du processus électoral

  • par
Ennahda interdit à ses membres de participer à toutes les étapes du processus électoral
Spread the love

Un membre du bureau exécutif du mouvement Ennahda, Nizar Haboubi, qui est responsable du bureau électoral au sein d’Ennahda, a déclaré que le parti poursuit sa décision de boycotter les élections législatives, comme il l’avait fait avant la consultation numérique et le référendum sur le constitution, soulignant qu’Ennahda interdisait à ses membres, dans toutes les structures et règles, de participer aux élections. Les différentes étapes du processus électoral, de l’acclamation à la candidature et au vote, rappelant la position du mouvement, qui considère que l’activation de l’article 80 par le président de la République est un « coup d’État contre la constitution ».

Habboubi a noté lors d’une conférence de presse d’Ennahda aujourd’hui, jeudi, que le président Kais Saied continuera à mettre en œuvre le décret 117 jusqu’à la fin de 2023, « compte tenu de l’existence d’obstacles objectifs qu’il s’est fixés pour étirer le chemin et ne pas organiser d’élections présidentielles en 2024″.  »

Dans ce contexte, a-t-il dit, « Nous attendons dans le mouvement Ennahda que Saied active l’article 90 de la constitution, qui lui permet de prolonger son mandat présidentiel, d’autant plus qu’il a prévu des élections qui produiraient un parlement à sa mesure ».

Et il a estimé que le prochain parlement serait « incomplet » à la fin des élections, étant donné que sept circonscriptions restaient sans candidatures, indiquant que la commission électorale avait décidé qu’après l’annonce finale des résultats et l’orientation du parlement, le vote aurait lieu pour tenir des élections partielles dans les circonscriptions où il y a vacance, et il est probable que cela suivra. Cette décision vise à réviser la loi électorale en matière de parrainage, « qui enfreint le principe d’égalité entre les candidats aux élections législatives », selon son avis.

Il a déclaré qu’il est probable que le Parlement commencera ses travaux au mois de juin 2023, après avoir établi ses commissions et son système interne, et qu’il se retrouvera au coin des vacances parlementaires au cours desquelles le pouvoir exécutif travaillera par décrets. , en plus que ce parlement « ne peut pas commencer les travaux immédiatement, étant donné qu’il est lié à Au Conseil des régions, qui n’a pas encore été focalisé et qu’il n’y a pas encore de calendrier clair pour son focalisation », indiquant que le Conseil des Régions et Régions approuvent, à la majorité absolue, le budget et les projets de développement.

Le leader d’Ennahda a également estimé qu’« un parlement avec ces caractéristiques est un parlement sans pouvoirs, notamment en matière de législation et de contrôle de l’exécutif. C’est aussi un parlement qui est menacé de dissolution s’il procède à une liste de retrait de confiance du gouvernement, en plus du fait que le pouvoir exécutif monopolise la priorité de la législation ».

Pour sa part, Ali Larayedh, chef adjoint du mouvement, a estimé que la situation économique, sociale et politique du pays « rendait l’image de la Tunisie négative dans les instances internationales, et cela s’est traduit par la position des pays participants à la récente réunion de Genève relative à l’état des droits et libertés ».

Sur le plan économique, Al-Arayedh a déclaré : « Le gouvernement ne veut pas être franc avec le peuple sur les répercussions de l’accord avec le Fonds monétaire international, d’autant plus que les répercussions de cet accord seront désastreuses pour les classes fragiles et moyennes. », considérant que « ce qui se passe après le 25 juillet 2021, ne s’est jamais produit dans l’histoire de la Tunisie, qui est incapable de son gouvernement, à ce jour, n’a pas réussi à boucler un budget ».


#Ennahda #interdit #ses #membres #participer #toutes #les #étapes #processus #électoral

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *