Retrait du décret 54 et de tous les « ordres répressifs »: la coalition Sumoud appelle à des manifestations pacifiques

  • par
لسحب المرسوم 54 وكل 'الأوامر القمعية': ائتلاف صمود يدعو إلى احتجاجات سلمية
Spread the love

La Coalition Sumoud a demandé le retrait du décret n° 54 relatif à la lutte contre la criminalité des systèmes d’information et de communication.

Et il a estimé qu’il « vise la liberté d’expression et consacre la répression des journalistes et des opposants, en plus de son inconstitutionnalité », appelant à l’organisation de « mouvements pacifiques de protestation pour forcer le retrait de ce décret et de toutes les lois, ordonnances et ordonnances répressives ». décrets. »

Et la coalition a noté, dans un communiqué publié aujourd’hui, jeudi 17 novembre 2022, que depuis l’entrée en vigueur de la constitution du 17 août 2022 et du décret n° 54 du 13 septembre 2022, « les manifestations de harcèlement et les suspensions sont devenues fréquentes ». , dont nombre de journalistes et d’opposants, dans le but de frapper en profondeur la liberté d’expression et de la presse et de créer une scène médiatique stéréotypée dont le seul rôle est de peaufiner les acquis du pouvoir en place.

Dans ce contexte, il a exprimé sa « dénonciation des pratiques répressives systématiques du régime Qais Saied pour museler les bouches et intimider les journalistes et les opposants, et sa solidarité avec toutes les victimes du harcèlement et de la répression ».

Et il a indiqué que le décret 54 n’a pas respecté les conditions de nécessité et de proportionnalité stipulées au chapitre 55 de la nouvelle constitution, qui stipule qu’ « aucune restriction n’est apportée aux droits et libertés garantis dans la présente constitution, sauf par la loi et la nécessité requises par une démocratie ». système dans le but de protéger les droits d’autrui ou les impératifs de la sécurité publique ou de la défense nationale ou de la santé publique, et ces restrictions ne doivent pas porter atteinte à l’essence des droits et libertés garantis par la présente constitution et doivent être justifiées par ses objectifs et proportionnées à ses motifs.

La coalition de constance a averti l’autorité en place que « sa tendance à la répression et à la tyrannie ne fera qu’augmenter en accélérant sa chute après avoir prouvé son incapacité à gérer les affaires du pays et à assurer un niveau minimum de vie décente au citoyen », selon le texte. de la déclaration.


#Retrait #décret #tous #les #ordres #répressifs #coalition #Sumoud #appelle #des #manifestations #pacifiques

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *