La famille d’une personne arrêtée dans l’affaire Mehdi Ben Gharbia demande justice et sa libération

  • par
La famille d'une personne arrêtée dans l'affaire Mehdi Ben Gharbia demande justice et sa libération

Mme Asmaa Abu Hashem a appelé les autorités judiciaires à libérer son mari, qui est détenu dans l’affaire de l’ancien député et homme d’affaires Mehdi Ben Gharbia, à la prison civile d’Al-Massadeen, depuis le 18 octobre dernier.

Dans une déclaration à Al-Jawhara FM, lors d’une veillée de protestation organisée par les membres des familles des détenus aujourd’hui, mardi, devant la cour d’appel de Sousse, elle a confirmé la prolongation de la décision d’arrêter son mari de 4 mois après 4 jours à compter de l’expiration des délais, soit 6 mois, et continuer à le maintenir en prison, qualifiant cela de « détention ». .
La porte-parole a exprimé son rejet de ce qu’elle a qualifié de « Facebook et de procès populistes », notant que malgré le dépôt des accusations et la publication d’une décision de justice le libérant, son mari est toujours emprisonné, exigeant un procès juste et équitable.

Le Comité de défense de Mahdi Ben Gharbia :
Il est à noter que le comité de défense de Mehdi Ben Gharbia a estimé, dans un communiqué qu’il a adressé « à l’opinion nationale et internationale des droits de l’homme, que son représentant se trouve dans un état de détention illégale hors du cadre de la loi et en violation totale des exigences du Code de procédure pénale et des principes fondamentaux d’un procès équitable, et qu’elle fera ce que la loi exige pour lever ce grief. » .

L’autorité a également rappelé la durée de la période de maintien en détention injustifiée de son représentant (arrêté depuis le 17/10/2021), selon le recours du parquet contre la décision de mise sous scellés de la recherche rendue depuis le 14/12/2021, qui juge son libération et le dépôt d’accusations criminelles liées au blanchiment d’argent et à la fraude. Se référant à ce qu’elle a estimé, « la prolongation vise à allonger encore le délai de dépôt en renvoyant le dossier à l’enquêteur pour effectuer un nouveau travail inductif par étapes et à trois reprises successives », selon ce qui était indiqué dans la communication.


#famille #dune #personne #arrêtée #dans #laffaire #Mehdi #Ben #Gharbia #demande #justice #libération

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.