نائب رئيس حكومة الوحدة الوطنية الليبية: لابد من توافق اقتصادي بين ليبيا وتونس لتلافي ضعف حجم الاستثمار

Vice-Premier ministre du gouvernement d’union nationale libyen: il doit y avoir un accord économique entre la Libye et la Tunisie pour éviter le doublement du volume des investissements

Spread the love

Le vice-Premier ministre du gouvernement d’union nationale libyen, Mohamed Ramadan Ahmed Boujnah, a souligné, mercredi, la nécessité et l’importance d’établir « un consensus économique entre la Libye et la Tunisie, d’autant plus que la Libye se caractérise par une position stratégique et importante sur l’Afrique ». continent, et l’un des pays vierges en ce qui concerne ses capacités hydriques et ses vastes terres.
Boujnah a ajouté, à l’occasion de sa participation aujourd’hui, mercredi à Tunis, aux travaux de la cinquième session de la Conférence internationale « Financement des investissements et du commerce en Afrique » (VITA 2022), que le volume du partenariat en termes d’investissements et les échanges commerciaux et économiques entre la Libye et la Tunisie sont « quelque peu faibles », justifiant ceci dans le contexte de la situation en Libye, qui a affecté négativement les échanges commerciaux et les investissements dans son pays, qui, selon lui, « a commencé à se remettre des conflits, et lancera un échange économique fort afin d’augmenter et de revitaliser son économie. »
Le vice-Premier ministre du gouvernement d’union nationale a salué les relations distinguées entre les deux pays, soulignant la nécessité de les développer. A cet égard, a-t-il déclaré, « les investisseurs tunisiens et libyens ont plus besoin les uns des autres que les investisseurs de n’importe quel autre pays », compte tenu de la proximité et de la proximité des relations, ce qui crée de grandes opportunités d’investissement, notamment dans le sud de la Libye surplombant L’Afrique, qui est dotée d’une grande richesse et richesse.
Il a souligné, dans ce contexte, l’importance de la Conférence sur le financement des investissements et du commerce en Afrique, car elle permettra de revenir sur tous les comptes passés, étant donné que le continent africain est considéré comme le plus touché par les conséquences de l’épidémie de Covid-19. , ce qui l’a mise dans un état de confusion économique et d’échec dans tous les domaines.
Boujnah a estimé que la conférence est également l’occasion d’inviter les investisseurs en Tunisie et dans les pays africains à investir en Libye, puis à se rendre sur le continent africain, soulignant le lien étroit entre les économies des deux pays.
Pour sa part, le président-directeur général de la Société islamique internationale de financement du commerce, Hani Salem Sonbol, a souligné l’importance de participer à de telles rencontres, d’autant plus que la Société est membre du Groupe de la Banque islamique de développement et un partenaire stratégique pour la Tunisie. .
Il a ajouté que la conférence représente une excellente occasion pour les participants de tous les pays du monde de proposer des suggestions, des idées et des perceptions qui seront reflétées sur les politiques futures, les expériences commerciales et économiques, soulignant le rôle central du Conseil des affaires tuniso-africain. , comme un lien important entre tous les pays du monde et pas seulement comme une porte d’entrée vers les pays arabes et africains et asiatiques, à l’instar de la présence importante de la Corée et du Japon.
Les travaux de la cinquième session se sont poursuivis lors de la conférence VITA 2022, où les participants ont débattu de nombreuses questions économiques et financières, notamment la réalité et les perspectives des relations commerciales africaines, et la question de la numérisation comme élément pivot pour faire avancer le continent et parvenir à son essor économique. -off, en plus d’évoquer les dimensions de la coopération tripartite entre la Tunisie, le Japon, les pays asiatiques et l’Afrique. Et entre la Tunisie et l’Europe et l’Afrique, et entre la Tunisie et les pays arabes et l’Afrique.
Il est à noter que la cinquième session de la conférence « VITA 2022 » vise à approfondir la réflexion sur les voies et perspectives pour relever un certain nombre de défis économiques communs, et à examiner les caractéristiques du plan de relance économique pour l’Afrique, et les moyens de réduire l’inflation et face à l’endettement et aux pressions commerciales.
Il est également à noter que la cinquième session se tient sous le slogan « Tenir tous les défis », avec le soutien du ministère des Affaires étrangères, de l’Immigration et des Tunisiens à l’étranger et du ministère de l’Économie et du Plan, d’autant plus que cette conférence s’est transformée en un rendez-vous annuel pour tous les acteurs de la sphère économique et commerciale tuniso-africaine, en présence des ministres et ambassadeurs. et donateurs internationaux, ainsi que de nombreux invités de haut rang venus du monde entier.


#VicePremier #ministre #gouvernement #dunion #nationale #libyen #doit #avoir #accord #économique #entre #Libye #Tunisie #pour #éviter #doublement #volume #des #investissements

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Facebook
WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE