Le mouvement Tunisie En avant exige l'approbation de la participation des partis soutenant la piste du 25 juillet au dialogue

Le mouvement Tunisie En avant exige l’approbation de la participation des partis soutenant la piste du 25 juillet au dialogue

Spread the love

Le Parti mobile tunisien a appelé le président de la République, Kais Saied, à accélérer la clarification de la confusion concernant la participation des partis soutenant la piste du 25 juillet au dialogue national, et à clarifier le volet consultatif du Comité de dialogue national annoncé dans le récent décret présidentiel, comme chargé du succès de la piste exceptionnelle et de la fondation de la nouvelle république.

Dans un communiqué publié aujourd’hui, mercredi, à l’issue de la réunion des membres du secrétariat élargi du mouvement, le parti a souligné l’importance de reconnaître dans un texte explicite la participation des partis politiques soutenant la voie du 25 juillet au dialogue national, dans le respect de la volonté des parties qui y participent, et considérant ses résultats comme l’objet du référendum, afin d’assurer le succès du calendrier spécifique, et pour élargir le cercle des partisans du dialogue, du référendum et des élections.

Il est à noter que le secrétaire général du Mouvement de Tunis, l’imam Obeid Al-Breiki, avait déclaré avant-hier, lundi, que le président de la République, Kais Saied, avait confirmé lors d’une réunion qu’ils avaient réunie dimanche dernier au palais de Carthage , que les partis politiques soutenant la piste du 25 juillet sont intéressés à participer au dialogue avec le reste des organisations mentionnées dans le décret. Conseil présidentiel concernant la création de la Commission nationale consultative pour une nouvelle république, et qu’« il n’y a pas de dialogue avec ceux qui ont détruit le pays dans les périodes précédentes ».

Le 20 mai, au Journal Officiel de la République Tunisienne, a été publié le décret présidentiel n° 30 portant création de la Commission Nationale Consultative pour une Nouvelle République, qui prévoyait la création de 3 comités au sein de cet organe, qui sont le Comité Consultatif des affaires économiques et sociales, le comité consultatif juridique et le comité de dialogue national.

En outre, dans le même numéro du Journal officiel, un décret présidentiel a été publié nommant Sadiq Belaid « Chef de coordination de la Commission nationale consultative pour une nouvelle République ».

Ismaïl ben Amer


#mouvement #Tunisie #avant #exige #lapprobation #participation #des #partis #soutenant #piste #juillet #dialogue

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Facebook
WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE