Moussa : « La Tunisie est dans un état d'enlèvement et de démantèlement des institutions étatiques.

Moussa : « La Tunisie est dans un état d’enlèvement et de démantèlement des institutions étatiques.

Spread the love

Dans une déclaration à Mosaïque en marge d’une visite qu’elle a effectuée aujourd’hui, mercredi 25 mai 2022 dans l’Etat de Tataouine, Abir Moussa, chef du Parti constitutionnel libre, a estimé que la Tunisie est en état d’enlèvement et de tentative désespérée. de démanteler les institutions de l’État et de chercher à établir le « printemps de la destruction et de la destruction 2 » après avoir vécu lors de la dernière étape le premier printemps. , dit-elle.

Abir Moussa a déclaré: « Actuellement, un marketing est fait à l’effet que la Tunisie est en train de corriger un cap, mais la vérité est autre. »

Elle a expliqué que cette visite dans l’Etat de Tataouine s’inscrit dans le cadre de la préservation de la mémoire nationale en commémorant la bataille de Remada, en rendant la pareille aux martyrs, en restaurant le mouvement national, en tirant des leçons et en évitant ce qui se passe actuellement en Tunisie, comme elle l’a mis.

Et Abir Moussa a souligné que le peuple tunisien n’est pas prêt à entrer dans une « nouvelle aventure aux conséquences incalculables » pour quelqu’un qui désire un « projet politique personnel » éloigné de l’intérêt national et « adopte une voie électorale frauduleuse, fausse pour falsifier la volonté populaire. »

Moussa a révélé que son parti organisera un stand de protestation samedi prochain, et le 18 juin une marche nationale devant le siège du tribunal administratif pour tenir la justice tunisienne responsable de l’arrêt de ce qu’elle a décrit comme « l’hémorragie d’exactions et de violations de la loi commises par le chef de l’Etat, Qais Saied, à la vue et à l’écoute du monde et au mépris du peuple tunisien. » Selon le chapitre 117, dit-elle.

Elle a ajouté : « Il y a des dossiers graves que la justice est censée examiner, et le processus électoral est de la compétence du tribunal administratif, et toutes les décisions liées à cette voie seront contestées, la justice étant tenue pour responsable de la restauration des droits. des Tunisiens et pour s’être opposés à l’effondrement de l’État.

Habib Chabani


#Moussa #Tunisie #est #dans #état #denlèvement #démantèlement #des #institutions #étatiques

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Facebook
WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE