Benomar : L’Etat tunisien est dans le déni du dossier de la migration irrégulière

  • par
بن عمر: الدولة التونسيّة في حالة إنكار لملف الهجرة غير النظاميّة
Spread the love

Benomar : L'Etat tunisien est dans le déni du dossier de la migration irrégulière

Aujourd’hui, jeudi 20 octobre 2022, le porte-parole du Forum tunisien pour les droits économiques et sociaux, Ramadan Ben Omar, a estimé dans une déclaration à Mosaïque que l’État tunisien est dans un état de déni continu du phénomène de la migration irrégulière, ajoutant qu’il s’est occupé de tous les phénomènes sociaux tels que les protestations qui en ont résulté. Sur la poursuite de la crise économique avec une approche purement sécuritaire.

Ben Omar a indiqué que la gestion par l’État tunisien du dossier de l’immigration se limite à l’aspect sécuritaire, ce qui indique que l’autorité tunisienne évite et refuse de parler de la crise migratoire régulière, en plus de la considérer comme faisant partie des conspirations qui se nouent contre elle, ce qui est observé dans les déclarations de la Présidence de la République, ou il suffit d’avoir une compréhension limitée du phénomène en se concentrant sur les aspects mineurs du phénomène tels que les réseaux de passeurs de migrants, et en négligeant l’aspect économique, qui est la moteur principal et moteur central de ces vagues migratoires qui ont produit de nombreux drames et calamités sur les côtes tunisiennes.

Le porte-parole officiel du Forum tunisien des droits économiques et sociaux en charge du dossier migratoire a confirmé que le président de la République n’a pas de projet de gouvernance intégrée, incluant le volet politique, économique et social. et les questions sociales, qui sont des questions clés pour les technocrates et les membres de l’administration qui ont fait partie de la crise.

Ramadan Ben Omar a parlé de l’échec du président de la République – malgré les drames récurrents et continus liés à la question de la migration irrégulière – avec des spécialistes et même avec des institutions affiliées à l’État comme le ministère des Affaires sociales, qui a une administration générale des migrations, l’Observatoire National des Migrations, et des chercheurs du Ministère de l’Enseignement Supérieur pour comprendre le phénomène des irrégularités migratoires et construire une vision intégrée sur laquelle s’appuyer pour négocier avec la partie européenne.

* Karim Ounass


#Benomar #LEtat #tunisien #est #dans #déni #dossier #migration #irrégulière

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *