La Banque Européenne pour la Reconstruction et le Développement poursuit son soutien aux projets énergétiques en Tunisie

  • par
البنك الأوروبي لإعادة الإعمار والتنمية يواصل مساندته لمشاريع الطاقة في تونس
Spread the love

La ministre de l’Industrie, des Mines et de l’Energie, Naila Nouira El-Kenji, a reçu jeudi soir 20 octobre au siège du ministère, le vice-président de la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) Mark Bowman, à la tête d’une délégation de la banque qui l’accompagnait, en présence du directeur du bureau de la Banque en Tunisie Mansurova Nodira et d’un groupe de hauts fonctionnaires du ministère.

Cette rencontre a été l’occasion de renforcer davantage les liens de coopération et de partenariat économique dans les différents secteurs sous l’œil du ministère, notamment l’énergie et les énergies renouvelables, outre le suivi de l’octroi d’un prêt de 300 millions d’euros à la Société tunisienne de l’électricité et du gaz pour améliorer ses performances et développer le réseau national de transport d’électricité.

Le ministre a souligné l’importance de développer les services de la Société tunisienne de l’électricité et du gaz en adoptant le système de numérisation et les technologies modernes dans le développement du système de facturation et la réalisation d’un équilibre entre l’offre et la demande afin de l’élever au rang des entreprises internationales, en plus d’intégrer les énergies renouvelables dans le réseau de production d’électricité, ce qui contribuera à augmenter sa rentabilité et à réduire le volume des dettes et des pertes encourues par les détournements d’électricité.

Le ministre a également rappelé le programme national de promotion des investissements dans les énergies renouvelables et la transition énergétique pour la période 2022-2025, qui vise à produire 35% d’électricité à partir des énergies renouvelables à l’horizon 2030, et l’agrément de 500 mégawatts de des projets de production d’électricité à partir de l’énergie solaire dans le cadre du système de concession, en plus du lancement d’un nouvel appel d’offres. Produire de l’électricité à partir d’énergies renouvelables d’une capacité de 2000 mégawatts.

Pour sa part, Mark Bowman a exprimé la disponibilité de la Banque à financer plusieurs projets dans ce domaine, à formuler une feuille de route pour réduire les émissions de carbone pour le secteur industriel national, et à continuer à accompagner la Tunisie dans la mise en œuvre de ses programmes de réformes dans le secteur de l’énergie et des petites et moyennes entreprises. entreprises de taille moyenne.


#Banque #Européenne #pour #Reconstruction #Développement #poursuit #son #soutien #aux #projets #énergétiques #Tunisie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *