Le Républicain : L’insistance du président à aller de l’avant avec l’organisation des élections va encore aggraver la crise

  • par
Le Républicain : L'insistance du président à aller de l'avant avec l'organisation des élections va encore aggraver la crise
Spread the love

Le Parti républicain a estimé, dans un communiqué aujourd’hui, jeudi, que « l’insistance du chef de l’autorité de facto (en référence au président Qais Saied), à concentrer les autorités entre ses mains et à avancer dans l’organisation d’élections boycottées par la plupart des forces vives du pays, vont encore aggraver la crise actuelle et affaiblir l’État tunisien, divisant les Tunisiens et gâchant toutes les occasions de remédier aux politiques désastreuses adoptées par le pouvoir putschiste il y a plus d’un an.

Dans ce contexte, le parti a appelé toutes les forces politiques et civiles à « élargir le dialogue entre elles, à élaborer un plan d’action qui sauve le pays des dangers auxquels il est confronté et qui mette fin à une approche politique qui s’est avérée un échec et un danger pour la stabilité et l’avenir du pays », selon le communiqué.

Le Parti républicain a également renouvelé son soutien aux mouvements pacifiques des « manifestants et à leurs revendications et aspirations légitimes à vivre dans la dignité dans un pays où la justice et le droit prévalent et sous un État qui joue son rôle en prenant soin de leurs intérêts et en leur fournissant avec les meilleurs services », sur fond de « mouvements qui ressemblent à un soulèvement » dans les villes et quartiers tunisiens Selon le communiqué du parti, « pour protester contre la détérioration des conditions de vie des citoyens et l’absence de l’État et son incapacité à fournir les nécessités minimales pour une vie décente, compte tenu de la perte des matériaux de base et de la détérioration des services dans les secteurs vitaux et de la survie de centaines de milliers d’élèves en dehors de l’école, et de son recours en retour à la solution sécuritaire pour réprimer les manifestants et couvrir la politique d’impunité.

Après avoir condamné ce qu’il a décrit comme « l’usage excessif » de la force et des gaz lacrymogènes, pour affronter les manifestants, le Parti républicain a blâmé l’autorité pour « les conséquences d’envenimer la situation, au lieu de la résoudre par un dialogue efficace et des procédures équitables ».

Dans un autre aspect de sa déclaration, il a également mis en garde contre les « répercussions de toute tentative de suppression des subventions sur les matériaux de base et d’augmentation de la pression sur les faibles dans la situation et de les accabler du fardeau d’une politique économique qu’ils n’ont pas participé à l’élaboration,  » et a exigé la divulgation  » des engagements pris par le gouvernement dans ses négociations avec le Fonds monétaire international « .


#Républicain #Linsistance #président #aller #lavant #avec #lorganisation #des #élections #encore #aggraver #crise

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *