Le ministère de l’Éducation : Nos propositions concernant les enseignants, les représentants ont été rejetées.

  • par
وزارة التربية: مقترحاتنا بخصوص المعلمين النواب جُوبهت بالرفض..
Spread the love

Aujourd’hui, mardi, dans une déclaration aux médias, le ministère de l’Éducation a déclaré que « ses propositions sont sérieuses, et à la lumière des difficultés que connaissent les finances publiques pour tout le monde », elles ont été rejetées par le parti social (l’Université générale de l’éducation de base ), qui, à son tour, a insisté pour régler les questions liées à la réglementation. Un ancien professionnel a besoin de séances de travail communes pour en étudier les différents aspects.

Cet après-midi, une séance de négociation s’est tenue entre le ministère de l’Éducation et l’Université générale de l’éducation de base afin de trouver une solution au dossier des enseignants représentants et de mettre fin aux protestations qu’ils mènent depuis le début de la saison scolaire en cours. . pour l’éducation de base et Abdallah El-Achi, secrétaire général adjoint de l’Union générale tunisienne du travail.

Dans son communiqué, le ministère a indiqué qu’il avait soumis, lors de la session, les propositions du parti gouvernemental pour régler la situation des personnes concernées, selon ce qui suit :

* Régularisation du statut des titulaires de la Licence Appliquée en Éducation (Cycle 2021) qui ont travaillé sous forme de contrat au cours de l’année scolaire écoulée, au nombre de 2326, en les affectant au grade d’instituteur stagiaire, similaire à ce qui a été approuvé pour les deux précédentes promotions (sessions 2019 et 2020).

* Règlement du statut des 4 141 adjoints en septembre 2022, en les déléguant sous forme de contrat, à condition qu’ils soient intégrés pour une durée maximale de quatre (04) ans, car ils sont loués à l’instar des instituteurs.

* Aménagement du statut des titulaires de la Licence Appliquée à l’Enseignement (Cycle 2022), qui sont au nombre de 2272, en les déléguant sous forme de contrat d’une durée de 12 mois, similaire à ce qui était homologué pour toutes les filières précédentes (2019- 2020-2021), à condition qu’ils soient affectés au grade de professeur stagiaire du primaire à la rentrée 2023-2024.

Le ministère de l’Éducation a appelé tous les enseignants concernés à régulariser leurs situations pour rejoindre immédiatement leurs lieux de travail, à assurer la sécurité de leurs parcours professionnels, et à assurer la reprise de l’horaire normal de travail dans les écoles primaires, et dans l’intérêt supérieur des élèves.

Le secrétaire général adjoint de l’Université de l’éducation de base, Tawfiq Chebbi, a déclaré : « Les propositions du ministère de l’Éducation ne sont pas à la hauteur des attentes des enseignants, qui travaillent depuis des années avec des contrats fragiles, en totale contradiction avec la politique sectorielle statut et la convention du 8 mai 2018 conclue à l’époque avec le ministère de l’Éducation.

Al-Shabbi a ajouté que le ministère a soumis une proposition qui comprend l’affectation des diplômés de la licence appliquée aux sciences de l’éducation en 2021 en tant qu’enseignants stagiaires, tout en proposant qu’un contrat soit signé avec les diplômés de la classe des sciences de l’éducation 2022 en tant qu’agents contractuels avec un salaire brut de 750 dinars, considérant que ce que le ministère de l’Éducation et le gouvernement derrière lui ont présenté est une tentative de perpétuer le travail précaire et l’exploitation économique.


#ministère #lÉducation #Nos #propositions #concernant #les #enseignants #les #représentants #ont #été #rejetées

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *