Jendouba : Enquêtes médico-légales et Diwaniyah contre un certain nombre de passeurs de vaches

  • par
جندوبة: تحقيقات عدلية وديوانية ضد عدد من مهرّبي الابقار
Spread the love

Aujourd’hui, mardi, les patrouilles des gardes-frontières à Jendouba ont relevé le niveau de surveillance des opérations de contrebande de vaches et tout ce qui peut être qualifié de délit de contrebande, selon ce qu’une source sécuritaire de haut rang a confirmé à « Watt ».

La même source a ajouté que des enquêtes judiciaires et bureaucratiques ont été ouvertes contre un certain nombre de passeurs, après qu’ils aient saisi des vaches qu’ils avaient l’intention de faire passer en contrebande dans le pays algérien, soulignant l’insistance des autorités de sécurité à faire face à de tels crimes qui menacent le bétail.

Cette marche intervient après une montée notable du phénomène de contrebande de vaches vers l’Algérie à travers les plis, routes et chemins menant aux frontières de l’Etat de Jendouba vers l’Algérie, et l’incapacité des intervenants à stopper ce que les structures syndicales agricoles considéraient comme des « saignées ciblant ». le bétail et le système laitier.

Des dizaines de citoyens résidant dans la zone d’Al-Saria de la délégation de Ghar Al-Damaa, accompagnés de leurs enfants, sont entrés sur le territoire algérien mercredi dernier, avec leurs enfants, parmi lesquels les élèves de l’école Al-Bayada (qui a été suspendue en raison de la grève des enseignants et des représentants), le territoire algérien, menaçant de demander « l’asile » en signe de protestation contre ce qu’ils considéraient comme « le renforcement de la surveillance des forces de sécurité aux frontières ». sur la contrebande de vaches, leur seul moyen de subsistance », avant que les gardes-frontières ne puissent les renvoyer du sol algérien, où ils ont passé des heures dans la même journée, selon des sources sécuritaires et administratives identiques et l’un des intervenants.

Un responsable de la sécurité a souligné que la détérioration des infrastructures et la propagation de la pauvreté et des privations dont se plaignent les citoyens ne peuvent justifier des opérations de contrebande qui menacent l’économie nationale et la sécurité alimentaire.


#Jendouba #Enquêtes #médicolégales #Diwaniyah #contre #nombre #passeurs #vaches

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *