Il a signalé des soupçons de corruption et s’est retrouvé sans travail : Daoud Al-Khadraoui en grève de la faim devant l’Allied Dough Company

بلّغ عن شبهات فساد فوجد نفسه معطّلا عن العمل: داود الخضراوي في إضراب جوع أمام شركة عجين الحلفاء

Aujourd’hui, jeudi 12 mai 2022, le citoyen Daoud Al-Khadraoui a confirmé avoir été licencié de la Compagnie nationale des pâtes alliées à Kasserine, au motif d’avoir signalé des soupçons de corruption dans l’entreprise.

Lors d’un entretien téléphonique avec l’émission Shams Maak, Daoud Al-Khadrawi a expliqué qu’il avait entamé un sit-in et une grève de la faim devant l’entreprise depuis lundi dernier pour revendiquer son droit de reprendre son travail.

Khadraoui a rappelé qu’il avait eu une décision de protéger un journaliste de la corruption depuis le 20 avril 2021, mais que le ministère de l’Industrie et le directeur général de la Allafa Dough Company ont refusé de l’appliquer jusqu’à présent.

Il a souligné que parmi les allégations de corruption signalées figuraient la présence de fausses transactions, de faux accords et de promotions suspectes, en plus du grand nombre d’heures supplémentaires s’élevant à 10 000 heures supplémentaires par mois et du changement de registres.

L’actuateur de Shams FM a ajouté : « La société est en faillite, mais elle donne des voitures à des prix dépassant 100 000 dinars à des fonctionnaires, dont un ancien directeur du ministère de l’Industrie », selon lui.

Al-Khadrawi a indiqué avoir rencontré avant-hier, mardi, le gouverneur de Hajjah, qui lui a assuré qu’il essaierait de résoudre le problème.


#signalé #des #soupçons #corruption #sest #retrouvé #sans #travail #Daoud #AlKhadraoui #grève #faim #devant #lAllied #Dough #Company

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.