Le ministère de l’Intérieur : « Les premières recherches ont montré que le jeune homme décédé à Mornag vivait de graves conflits familiaux. »

  • par
الداخلية: 'الأبحاث الأولية بينت أن الشاب المتوفي في مرناق كان يعيش خلافات عائلية حادة'
Spread the love

Le ministère de l’Intérieur a déclaré que le samedi 24 septembre 2022, vers 11h00, il a reçu un appel téléphonique indiquant qu’une personne s’était suicidée par pendaison à son domicile dans le quartier Gardens de Marnav Benarous, où des agents de sécurité voyageaient sur place. Le défunt a été retrouvé.

Le ministère a indiqué que le ministère public avait autorisé l’ouverture d’un rapport de recherche au Centre Mernav sur « la mort suspecte dans ses causes » et la préparation des délais judiciaires requis.

Dans une déclaration de clarification, le ministère a nié ce qui avait circulé sur les pages des médias sociaux sur les circonstances entourant la personne impliquée dans le suicide et ses causes, et a souligné que des recherches préliminaires par le biais d’auditions de témoins ont montré que le défunt vivait de graves conflits familiaux.

Concernant la question de l’érection chaotique, son fond remonte au jeudi 22 septembre 2022, alors que l’homme mort exploitait un point d’érection chaotique à l’extérieur du marché municipal de Marnav, et dans le cadre de la mise en œuvre d’une décision municipale pour empêcher les érection de part et d’autre de la rue Hassan Hosni Abdel Wahab, et l’arrêté n° 7 émis sur l’autorité du maire le 21 septembre 2022, qui a ordonné l’enlèvement d’un point d’érection chaotique sans permis ayant appartenu au défunt sur place, il a été prévenu et il a suffi de confisquer la balance électronique qu’il utilisait, en référence à lui pour régler sa situation avec les intérêts de la municipalité du lieu selon le texte de la communication.

Le ministère de l’Intérieur a confirmé que les enquêtes se poursuivent en pleine coordination avec le ministère public pour révéler toutes les phases et circonstances de l’incident.

On dit qu’un jeune homme s’appelle Muhammad Amin Al-Deridi s’est suicidé aujourd’hui dans sa maison familiale à Mornag Dans le contexte des restrictions auxquelles il a été soumis par les agents communaux, selon une précédente déclaration de l’oncle du défunt à Shams FM.


#ministère #lIntérieur #Les #premières #recherches #ont #montré #jeune #homme #décédé #Mornag #vivait #graves #conflits #familiaux

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *