L'Alliance pour la Tunisie considère que le récent décret présidentiel est venu enterrer une constitution bombardée qui a instauré une démocratie frauduleuse

L’Alliance pour la Tunisie considère que le récent décret présidentiel est venu enterrer une constitution bombardée qui a instauré une démocratie frauduleuse

Spread the love

Le parti Alliance pour la Tunisie a estimé que le décret présidentiel portant création de la Commission nationale consultative de préparation de la Constitution de la Nouvelle République, et de ses trois commissions, « est venu annoncer le début de la rédaction d’une nouvelle constitution que la Tunisie et son peuple méritent, et d’enterrer à jamais une constitution bombardée qui a établi une démocratie frauduleuse », selon son évaluation.


Dans un communiqué publié dimanche, le parti a décrit ce décret comme « le bon pas dans la voie de la correction », pour rompre avec des textes rédigés « pour briser l’Etat et instaurer un système de quotas et de consensus étroits, au service de la les intérêts des lobbies de la corruption politique et financière qui ont amené l’État et le pays au bord de l’effondrement », comme il l’a dit. .

En revanche, le parti a émis des réserves quant à la réduction de la composition des commissions à un certain nombre d’experts et de représentants des organisations nationales, à l’exclusion des autres partis politiques et civils, notamment le Comité économique et social et le Comité de dialogue national, soulignant qu’il continuera à soutenir chaque étape positive afin de parvenir à la voie corrective, tant que l’objectif est de sauver le pays et le peuple.
Il a également exprimé son mécontentement face à la déclaration du doyen de l’Ordre des avocats, Ibrahim Bouderbala, dans laquelle il a déclaré : « Toutes les compétences peuvent participer au dialogue à titre personnel et non à titre partisan », soulignant que « le système de désolation avait et a encore ses parrains de compétences et d’experts dans leurs qualités personnelles. »

Dans son communiqué, le parti a renouvelé son soutien à toutes les démarches de réforme, dénonçant les tentatives de certains partis de « faire appel à des forces extérieures », soulignant que « les différends tuniso-tunisiens et les solutions doivent être tuniso-tunisiennes », comme il l’a dit.


#LAlliance #pour #Tunisie #considère #récent #décret #présidentiel #est #venu #enterrer #une #constitution #bombardée #qui #instauré #une #démocratie #frauduleuse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Facebook
WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE