Avocat de Samir Al-Wafi : Nous aurons recours aux commentaires… et aux représentants lésés

  • par
محامي سمير الوافي: سنلجأ إلى التعقيب.. ومنوبي مظلوم
Spread the love

Avocat de Samir Al-Wafi : Nous aurons recours aux commentaires... et aux représentants lésés

M. Hatem Al-Zouari a déclaré sur l’émission Nojoom aujourd’hui, samedi 17 septembre 2022, que le tribunal a statué, dans un premier temps, contre le journaliste Samir Al-Wafi, détenu depuis le 26 août, sur le successeur de une plainte qu’elle avait déposée contre lui, Maryam Ben Mami, pour ne pas entendre l’affaire contre lui et la seconde partie. Dans l’affaire, le journaliste Alaa Al-Shabbi, mais le ministère public a fait appel de la décision initiale contre Al-Wafi uniquement, pour rendre une décision d’appel par contumace pour une période de 6 mois avec exécution immédiate, à arrêter immédiatement après que la décision a été rendue. inclus dans le système d’inspection, avant que la peine de prison ne soit réduite à 3 mois hier. Vendredi.

Al-Zawari a confirmé qu’il avait eu recours à des commentaires sur la décision pour réhabiliter son représentant, en disant : « Le jugement moral contre Samir est possible, mais légalement, il ne peut être tenu pour responsable ».

Il a expliqué que le tribunal dans la phase initiale a décidé de ne pas entendre l’affaire, ce qui signifie qu’il n’a pas vu qu’il y avait un crime, mais le ministère public a ensuite décidé de faire appel en ce qui concerne Samir Al-Wafi uniquement sans justification.

Il a ajouté que le verdict dans l’affaire était devenu concluant en n’entendant pas l’affaire contre le parti (Alaa El-Shabi), tandis que le second parti (Samir El-Wafi) a été condamné à 3 mois de prison, déclarant à ce propos : « C’est un dilemme majeur qui soulève de nombreuses questions avec notre respect pour la justice. .

Il a expliqué que la recherche est censée être basée sur qui a divulgué l’appel téléphonique, et non sur qui a passé l’appel, soulignant que son représentant ignorait complètement l’enregistrement de l’appel entre lui et Alaa Al-Shabi, dont le téléphone a été piraté, après dont l’appel a été divulgué.

Le professeur Al-Zawari a poursuivi : « La fuite s’est produite dans un endroit bien connu. Avec quelques recherches simples, il a été possible d’identifier la partie qui fuit de l’appel. »


#Avocat #Samir #AlWafi #Nous #aurons #recours #aux #commentaires #aux #représentants #lésés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.