Protection des données personnelles : ‘La loi interdit de publier des photos d’enfants..’

  • par
حماية المعطيات الشخصية: 'القانون يمنع نشر صور الأطفال.. '
Spread the love

Protection des données personnelles : 'La loi interdit de publier des photos d'enfants..'

L’Autorité nationale de protection des données personnelles a déclaré vendredi que la loi fondamentale n° 63 de 2004 en a consacré le chapitre 28 pour encadrer le traitement des données personnelles en stipulant que « les données personnelles relatives à un enfant ne peuvent être traitées qu’après obtenir le consentement de son tuteur et l’autorisation du juge aux affaires familiales ». L’autorité a joint son communiqué avec une photo du gouverneur de Ben Arous, accompagné d’élèves hier, à l’occasion de la rentrée scolaire.

Il était indiqué dans le communiqué que, conformément à cette interdiction, la même loi a désigné un chapitre punitif dans le chapitre 87, qui stipule que « quiconque viole les dispositions du … chapitre 28 sera puni d’une peine d’emprisonnement de deux ans et une amende de dix mille dinars. » C’est ce que le juge a récemment mis en œuvre dans une décision par contumace dans une affaire déposée auprès de l’Autorité nationale de protection des données personnelles par le ministre de l’Éducation le 18 février 2020 contre un député qui a publié sur sa page des enregistrements de sa visite au Institut Al-Noor pour les aveugles dans lequel il n’a pas caché les visages des enfants. La Commission a examiné la violation manifeste de l’article 28 et, comme l’autorise la loi, a transmis le dossier au procureur de la République territorialement compétent et a demandé l’exécution des dispositions de l’article 87 précité, le 15 septembre 2020.

Dans une déclaration sur sa page officielle sur le site de réseau social « Facebook », l’autorité a estimé que cette rigueur dans l’autorisation du traitement des données relatives à l’enfant démontre la gravité des conséquences pouvant affecter négativement la vie de l’enfant.

La déclaration de la commission fait suite à son examen il y a des années de graves violations du droit à la protection des données personnelles, en particulier en ce qui concerne les enfants, par des structures publiques et privées actives dans le domaine de l’éducation.

Dans des interventions médiatiques, elle a souligné la gravité de ces violations et a averti toutes les personnes impliquées, y compris les parents, de s’abstenir dans tous les cas de publier des photos d’enfants, même s’il s’agissait de leurs enfants, notamment sur les réseaux sociaux.

La déclaration souligne que les établissements d’enseignement sont tenus de cesser de publier des photos d’enfants qui pratiquent leur éducation sur tous les médias, en particulier les médias sociaux.

L’autorité a remercié les structures privées et publiques pour leur bonne réponse aux avertissements qu’elles prennent à cet égard, comme cela s’est produit hier, jeudi, à l’occasion de la rentrée scolaire.

Elle a souligné que l’image des enfants et leurs données personnelles nécessitent une protection particulière, et qu’aucune structure publique ou privée ou les médias ne peuvent violer les règles mentionnées, et cette interdiction s’applique également aux parents des enfants eux-mêmes.


#Protection #des #données #personnelles #loi #interdit #publier #des #photos #denfants

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.