Kamal bin Masoud: La nouvelle loi électorale ouvrira la porte à l’argent politique corrompu

  • par
كمال بن مسعود: القانون الانتخابي الجديد سيفتح الباب امام المال السياسي الفاسد
Spread the love

Le professeur de droit constitutionnel Kamal bin Masoud a estimé que le décret relatif aux élections et au référendum publié hier soir au Journal officiel s’inscrit dans un cadre inconstitutionnel qui contredit la constitution.

Dans une déclaration à Shams FM, Ben Massoud a déclaré: « Même si nous considérons que le texte est conforme à la constitution tunisienne, il est contraire aux normes internationales dans l’article électoral, étant donné qu’il n’est pas possible de changer les règles du jeu électoral pendant l’année électorale ».

Le professeur de droit constitutionnel a souligné que ce décret ouvrira la porte à l’argent politique corrompu, d’autant plus qu’il nécessite une candidature avec l’approbation de 400 électeurs, soulignant que cela n’est pas disponible pour tout citoyen qui veut exercer le droit de se porter candidat. et ne peut être appliqué que par les grands partis qui ont des traditions dans le domaine des élections, et ouvre ainsi la porte au chantage.

Concernant le système électoral, Ben Masoud a déclaré : « Contrairement à ce que certains pensent, le système électoral de ce décret renforcera la position des partis qui ont une pénétration territoriale sur l’ensemble du territoire de la République et conduira à l’exclusion des individus qui sont pas affilié aux partis.

Il a estimé que ce décret supprime la parité car il n’impose pas de différence de candidature entre les femmes et les hommes, ni ne donne une place dans la représentation des personnes handicapées.

Il a jugé dangereux dans ce décret de retirer l’agence par un dixième des électeurs, ce qui fait que le représentant ne travaille pas librement et ouvre la porte à l’argent politique et destitue tout représentant qui joue son rôle comme il se doit ou trouble l’autorité, notamment les représentants de l’opposition.

Kamal bin Masoud a qualifié ce texte de désastre pour le système électoral de notre pays et l’édifice démocratique, en disant : « Et peut-être regretterons-nous de ne pas avoir écouté les experts et tous ceux qui sont concernés par les affaires électorales… avant d’ajouter, en disant : « Non personne, aussi avertie soit-elle, peut Il est prudent, crédible et impartial qu’il décide par lui-même, notamment en ce qui concerne l’élection.

En ce qui concerne le contrôle des circonscriptions et la détermination du nombre de sièges, Ben Masoud a déclaré que la division des circonscriptions électorales visait peut-être à exclure les partis, mais les partis auront le dernier mot en termes de candidature et d’élection, car il est difficile pour un seul candidat à succéder dans une circonscription de 60 000 électeurs.


#Kamal #bin #Masoud #nouvelle #loi #électorale #ouvrira #porte #largent #politique #corrompu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.