Décret électoral : Possibilité de retirer l’agence aux députés..dans ces cas

  • par
المرسوم الانتخابي: إمكانية سحب الوكالة من النواب.. في هذه الحالات
Spread the love

Le décret n° 55 de 2022, relatif à la révision et à l’achèvement de la loi fondamentale relative aux élections et au référendum, comprenait un nouveau chapitre (nouveau n° 39) relatif au « retrait de la procuration » du représentant, ses conditions et modalités pour le défier.

Considérant que, la procuration peut être retirée à un représentant de sa circonscription en cas de manquement à son devoir d’intégrité, de manquement apparent à ses fonctions parlementaires ou de manquement à l’exercice du soin requis pour réaliser le programme qu’il a soumis lors de sa candidature.

La procuration ne peut être retirée avant l’expiration de la première législature ni pendant les six derniers mois de la législature. En outre, une requête en retrait de la procuration du représentant ne peut être présentée qu’une seule fois au cours de la législature.

Une demande de retrait d’agence, motivée et signée par le dixième des électeurs inscrits dans la circonscription électorale dans laquelle le représentant concerné a été désigné, est déposée auprès de la sous-direction des élections territorialement compétente. Les signatures doivent être reconnues par les autorités administratives compétentes ou devant l’autorité.

L’autorité vérifie que la demande remplit les conditions légalement requises et fixe la forme de la demande de retrait de procuration et les modalités de sa présentation.

Il n’est pas possible de se référer aux signatures après leur dépôt à la sous-direction des élections territorialement compétente.

La commission, après avoir vérifié que les conditions légales de la demande de retrait de l’agence sont remplies, rend soit une décision motivée de rejet de la demande, soit une décision d’acceptation. Il lui appartient également de le commenter à son siège et de le publier sur son site Internet.

Le mandataire concerné par le retrait de la procuration peut faire appel de la décision de la commission relative à l’acceptation de la requête devant la première instance du ressort du tribunal administratif territorialement compétent, selon les mêmes conditions et modalités prévues aux articles 27 à 30 de la présente loi.

Ceux qui ont déposé une requête de censure peuvent contester la décision de l’autorité de rejet de la requête devant le même service compétent, selon les mêmes conditions et modalités prévues à l’alinéa précédent du présent chapitre. Dans les deux cas, la représentation d’un avocat est obligatoire.

La commission fixe une date pour que les électeurs votent sur la demande de retrait de l’agence dans la circonscription concernée en vertu d’une décision qui fixe le calendrier du processus de vote. Cette décision est publiée sur le site internet de l’autorité dans un délai n’excédant pas soixante jours à compter de la date d’expiration du délai de recours contre la demande de retrait de l’agence, ou à compter de la date d’un jugement définitif rendu par la juridiction compétente.


#Décret #électoral #Possibilité #retirer #lagence #aux #députésdans #ces #cas

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.