Sidi Bouzid : C’était le premier jour d’école.

  • par
سيدي بوزيد: هكذا كان اليوم الأوّل من العودة المدرسية..
Spread the love

Le délégué régional de l’éducation à Sidi Bouzid Sofiane El Kamel a confirmé, dans un communiqué de presse, qu’aujourd’hui, jeudi, 100 727 élèves garçons et filles ont intégré la salle de classe, dont 55 658 élèves inscrits au cycle primaire, 4205 élèves inscrits en préparatoire, 23 248 élèves en moyen et 17 616 élèves.

Al-Kamel a ajouté que deux nouvelles écoles primaires ont été créées dans les villes de « Al-Reqab » et « Bir Al-Hafi », pointant de nombreuses interventions d’entretien au niveau de nombreux établissements d’enseignement de différents stades (écoles élémentaires et préparatoires et instituts secondaires), ainsi qu’au niveau des dortoirs et des formations sanitaires malgré de nombreuses difficultés financières

Al-Kamel a indiqué qu’un certain nombre d’institutions ont pris des décisions de fermeture de salles de classe, et ce problème sera surmonté bientôt et avant la fin de ce mois, en fournissant des espaces et des salles prêtes à l’emploi, comme il l’a dit.

L’école Boushiha n’a pas reçu ses élèves aujourd’hui.

Par contre, Mosaïque a appris que l’école primaire de Bouchiha, affiliée à la délégation Regueb, a fermé ses portes aujourd’hui, 15 septembre 2022, devant ses enfants, élèves habitant cette région, malgré la présence du directeur de l’école de le cadre éducatif qui y travaille. Aux autorités responsables et au chef de l’Etat, ils ont exigé par son intermédiaire la nécessité d’intervenir et de résoudre le problème dans les plus brefs délais.

Les représentants aux paiements 2021 et 2022 protestent…

Pour la deuxième journée consécutive, le sit-in des députés enseignants, lots 21 et 22, se poursuit au siège du délégué régional à l’éducation à Sidi Bouzid pour exiger le règlement de leur statut professionnel, exprimant leur ferme condamnation et colère devant l’incapacité de l’autorité de tutelle à répondre à leur demande liée à la nécessité de leur affectation et au règlement de leur situation professionnelle.

Il est à noter que l’Union Régionale du Travail de Sidi Bouzid soutient et soutient les manifestants dans leur revendication légitime et tient le gouvernement pour responsable de l’exclusion systématique des populations de la région en termes d’encombrement et d’explosion sociale.

L’antenne régionale de l’éducation de base dans un sit-in..

Ce soir, jeudi 15 septembre 2022, des membres de la branche universitaire de l’enseignement fondamental de Sidi Bouzid ont manifesté un sit-in au siège de la délégation régionale à l’éducation après avoir rempli toutes les conditions de négociation et l’impossibilité d’avancer dans le règlement de la dossier du mouvement humanitaire interne, selon un communiqué émis à cet effet par la branche précitée.

Le communiqué comprenait « le mépris manifeste de la délégation pour le dossier du mouvement humanitaire interne et la perturbation du déroulement des nombreuses et multiples séances au mépris flagrant des contrôles de ce dossier, et le manque de sérieux de la délégation régionale pour le déroulement du mouvement et le poussant à aggraver la situation naturellement étouffée malgré l’interaction et les efforts déployés par la branche universitaire afin d’assurer au minimum une rentrée scolaire réussie. L’insistance du délégué régional sur l’unicité de l’accomplissement du mouvement des transports est une ligne rouge, car l’intérêt des confrères et confrères est au-dessus de tout, en plus du manque du délégué régional à l’éducation apportant des solutions aux problèmes en suspens du secteur : imposer la réalité de la surpopulation, des horaires excessifs et du régimentaire », selon le texte du communiqué.

D’autres écoles n’acceptaient pas d’élèves.

Plusieurs habitants de la délégation de Menzel Bouziane ont confirmé à Mosaïque que les écoles primaires de « Al-Khorchef », « Al-Malousi » et « Nawamer », affiliées à la délégation de Menzel Bouziane de la wilaya de Sidi Bouzid, ne ne reçoivent pas leurs enfants en raison de la vétusté des structures, de l’absence d’intervention pour les entretenir et du manque de fournitures nécessaires.

Il est à noter que les parents des élèves de ces écoles lanceront des mouvements de protestation dès que possible à moins qu’une intervention ne soit faite pour surmonter ces différentes difficultés.

Mohammed Saleh Ghanmi


#Sidi #Bouzid #Cétait #premier #jour #décole

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.