Saeed insiste sur la nécessité de commencer à travailler sur la réconciliation pénale

  • par
سعيّد يؤكّد ضرورة انطلاق العمل بالصلح الجزائي
Spread the love

Saeed insiste sur la nécessité de commencer à travailler sur la réconciliation pénale

Le président de la République, Kais Saied, a souligné lors de sa rencontre ce soir, mercredi, la Première ministre Najla Boden, la nécessité de commencer à travailler sur la réconciliation pénale selon le texte qu’il a organisé, selon ce que rapporte la présidence de la République dans un communiqué , notant que la réunion a abordé un certain nombre de dossiers liés à la situation générale dans le pays, et les points énumérés. à l’ordre du jour du prochain Cabinet.

Le décret de conciliation pénale, qui a été pris, fixe la Le 20 mars 2022, Procédures de conciliation avec l’État, règlement pénal des délits économiques et financiers, actes, faits et pratiques ayant entraîné des avantages illégaux ou pouvant entraîner des avantages illégitimes ou illégitimes et ayant entraîné un préjudice financier pour l’État, les collectivités locales, les établissements, les institutions, des organismes publics ou de toute autre partie, afin de consolider le principe de justice. Le décret pénal compensatoire réglemente également les modalités d’utilisation du produit de la réconciliation pénale au profit du groupe national sur la base de la justice et de l’équité.

La conciliation pénale a pour objet de substituer au procès public ou à ce qui en a résulté en termes de poursuites, de procès, de sanctions ou de requêtes en résultant qui ont été ou devaient être introduits contre l’Etat ou l’une de ses institutions ou toute autre partie en payant des sommes d’argent ou la mise en œuvre de projets nationaux ou régionaux ou locaux selon les besoins.

Dans le calcul des montants d’argent ou des projets promis à mettre en œuvre, les taux d’inflation sont inclus sur la base des chiffres officiels fournis par les structures officielles compétentes.


#Saeed #insiste #sur #nécessité #commencer #travailler #sur #réconciliation #pénale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.