Dont Habib Al-Louz : Al-Nahda condamne l’arrestation de personnalités et exige leur libération

  • par
Dont Habib Al-Louz : Al-Nahda condamne l'arrestation de personnalités et exige leur libération
Spread the love

Dans un communiqué publié mercredi, le mouvement Ennahda a condamné « fermement » dans le contexte de l’arrestation du leader et membre du Conseil de la Choura du mouvement, Habib Al-Louz, les arrestations de plusieurs personnalités, qu’il a qualifiées de « au hasard ».

Al-Nahda a également exigé « l’arrêt de la campagne d’arrestations arbitraires », et la libération des détenus, tenant l’autorité pour responsable des conséquences de ces arrestations.
Le mouvement a condamné les campagnes médiatiques malveillantes qui ont accompagné ces arrestations par certains partis et partis connus pour être hostiles au mouvement Ennahda, et leurs campagnes médiatiques malveillantes et leur persistance à déformer le parti et ses dirigeants, malgré les preuves d’innocence dans tous les dossiers. soulevée, selon le texte de la déclaration.
Elle a souligné qu’elle « poursuivra judiciairement toutes les personnes ou institutions qui violent la confidentialité de la recherche et tenteront d’induire en erreur l’opinion publique dans les médias, dans le but de déformer le mouvement Ennahda ».
Al-Nahda a estimé que ce qui se passe (des suspensions) est une « nouvelle tentative » de l’autorité en place pour « divertir l’opinion publique des questions brûlantes qui la préoccupent », notamment la hausse des prix et la perte de nombreuses denrées alimentaires de base.
Le Parquet du Pôle Judiciaire Anti-Terrorisme avait autorisé les agents de la cellule centrale de lutte contre le terrorisme et les atteintes à l’intégrité du territoire national, à retenir un certain nombre de personnes dans l’attente d’enquêtes, en rapport avec le dossier d’expulsion de jeunes personnes aux foyers de tension, dossier dans lequel une plainte a été déposée en décembre 2021, l’ancienne députée Fatima Al-Masadi devant la justice.
On soupçonne que l’homme d’affaires Muhammad Farikha et certains anciens responsables de la sécurité, tels qu’Abdel Karim Al-Obeidi et Fathi Al-Baldi, ainsi qu’un certain nombre d’imams, tels que Reda Al-Jawadi et Al-Habib Al-Lawz, ont été impliqués dans la dossier d’expulsion, selon ce qui a été rapporté par les médias.


#Dont #Habib #AlLouz #AlNahda #condamne #larrestation #personnalités #exige #leur #libération

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.