Fatima Al-Masadi commente les détentions en cours en lien avec le dossier de déportation vers les foyers de tension

  • par
Fatima Al-Masadi commente les détentions en cours en lien avec le dossier de déportation vers les foyers de tension
Spread the love

L’ancienne parlementaire Fatima Al-Masadi a déclaré que les arrestations et les enquêtes en cours par le pôle judiciaire de lutte contre le terrorisme, en relation avec le dossier de la déportation des jeunes vers les foyers de tension, « sont la preuve de l’exactitude des données et du soutien qu’elle a soumis dans le dossier de la plainte à la justice militaire en décembre 2021, qui a été complété par la suite renvoyé au même pôle.

Al-Masdi a estimé, dans une déclaration à l’agence de presse Tunis Africa aujourd’hui, mercredi, « que le dossier est d’un degré dangereux parce qu’il est lié à des personnalités de l’État, des partis et des responsables de la sécurité et de la politique », ajoutant que l’armée Le tribunal, après examen du dossier, a décidé de le renvoyer au pôle judiciaire de lutte contre le terrorisme, qui a à son tour tenu l’audience d’elle le 7 février dernier pendant environ 12 heures, a-t-elle précisé.

Elle a expliqué que la plainte qu’elle a déposée est divisée en quatre parties, la première partie portant sur l’aspect plaidoyer et préparant le terrain pour l’assimilation des jeunes et leur expulsion vers la Syrie, et comprenant l’accusation de certains imams tels que Reda Al-Jawadi, Al-Habib Al-Lawz et certaines associations.

Elle a ajouté que la deuxième partie de la plainte était liée à l’aspect sécuritaire, et qu’elle comprend de nombreux noms de ceux qui ont sécurisé le processus d’expulsion et étaient des passeports frauduleux, tandis que la troisième partie de la plainte abordait la question du financement du processus d’expulsion, et le rôle des associations et de certains partis politiques dans cela, en plus de certaines entreprises, selon son expression.

Elle a également indiqué que la quatrième partie de la plainte était liée à la question du lien du dossier de transfert avec de nombreuses opérations terroristes dont la Tunisie a été témoin par la suite, comme l’opération terroriste du musée du Bardo en mars 2015, dans laquelle un terroriste revenant de Syrie était impliqué, d’après elle.

Le Parquet du Pôle Judiciaire Anti-Terrorisme avait autorisé les agents de l’unité centrale de lutte contre le terrorisme et les atteintes à l’intégrité du territoire national, à maintenir un certain nombre de personnes dans l’attente d’enquêtes, soupçonnées de leur implication dans le dossier d’expulsion à des foyers de tension, comme l’homme d’affaires Mohamed Freikha et certains des cadres de sécurité précédents sur Like Abdul Karim Al-Obeidi et Fathi Al-Baladi, et un certain nombre d’imams tels que Reda Al-Jawadi et Al-Habib Al-Louz, selon à ce qui a été rapporté par les médias.


#Fatima #AlMasadi #commente #les #détentions #cours #lien #avec #dossier #déportation #vers #les #foyers #tension

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.