Les Etablissements de la Petite Enfance sont invités à déposer une demande de rééchelonnement de dette

  • par
مؤسسات الطفولة المبكرة مدعُوّة للتقدم بمطلب في إعادة جدولة الدين
Spread the love

Les Etablissements de la Petite Enfance sont invités à déposer une demande de rééchelonnement de dette

Le ministère de la Famille, de la Femme, de l’Enfance et des Personnes âgées a appelé les établissements de la petite enfance qui ont obtenu des prêts de la Banque tunisienne de solidarité pendant la période Covid et sont en défaut de remboursement de ces prêts à introduire une demande de rééchelonnement de la dette auprès des délégués régionaux pour femme et affaires familiales dans la wilaya, la référence à considérer.

Le ministère de la femme a ajouté dans un communiqué aujourd’hui, mercredi 14 septembre 2022, qu’il a été décidé à cet effet de mettre en place dans tous les Etats des commissions régionales comprenant des représentants du délégué régional à la condition féminine, la Banque tunisienne de solidarité, la Chambre nationale des crèches et jardins d’enfants, d’examiner régulièrement les dossiers reçus par les délégués régionaux à la condition féminine et dans les agences de la banque. Que les commissions concluent leurs travaux fin octobre 2022, soulignant à cet égard que les demandes de rééchelonnement de la dette ne pourront être acceptées après l’expiration de ce délai et l’achèvement de leurs travaux par les commissions régionales.

Le ministère a précisé que la procédure de rééchelonnement des dettes des établissements de la petite enfance ayant obtenu des prêts de la Banque tunisienne de solidarité pendant la période Covid s’inscrivait dans le cadre d’une convention conclue le 29 août 2022 entre le ministère, la Banque tunisienne de solidarité et la Chambre nationale des crèches et jardins d’enfants, dans le but de préserver la pérennité des jardins d’enfants privés et de poursuivre leur activité en vue de Les services qu’elle dispense garantissent le droit de tout enfant à bénéficier effectivement des services d’éducation préscolaire.

A cet égard, le ministère a souligné que ces établissements défaillants sur leurs prêts pourront rééchelonner la dette de manière simple et pour une durée confortable qui tient compte de la capacité de remboursement et jusqu’à une durée maximale de 3 ans en fonction de la situation.

A titre indicatif, environ 2 320 institutions de la petite enfance ont bénéficié durant la période Corona de prêts d’accompagnement estimés à une valeur totale de 10 millions de dinars.


#Les #Etablissements #Petite #Enfance #sont #invités #déposer #une #demande #rééchelonnement #dette

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.