Accord pour la mise en œuvre du programme de maîtrise de l’énergie

  • par
اتّفاقية لتنفيذ برنامج التّحكم في الطاقة
Spread the love

Le vendredi 19 août 2022, l’Office des Fonciers Internationaux et l’Agence Nationale de Maîtrise de l’Energie ont signé une convention pour la mise en œuvre d’un programme de maîtrise des consommations d’énergie au niveau de l’Office, qui comprend la mise au point d’un système de maîtrise de l’énergie et la valorisation des avantages des produits agricoles avec des véhicules agricoles.

L’accord, qui a été signé en présence du ministre de l’Agriculture Mahmoud Elias Hamza, de la ministre de l’Industrie, de l’Énergie et des Mines Nayla Nawira Al-Qanji et des responsables des deux institutions, constitue un mécanisme permettant à l’agence d’auditer la consommation énergétique de 7 unités. et des véhicules agricoles appartenant au Diwan.

L’accord permettra la concentration d’unités d’autoproduction d’électricité à partir de l’énergie solaire dans des centres avicoles dans le Diwan et des unités d’irrigation solaires au niveau de 3 véhicules agricoles, en plus de valoriser les excédents agricoles des véhicules agricoles à Ghazala et Enfidha, ainsi que la mise en œuvre d’activités liées à la formation et à la sensibilisation.

Cette mesure intervient à la lumière de la hausse continue des prix de l’énergie sur le marché mondial et dans le cadre des efforts du gouvernement pour mettre en œuvre la stratégie nationale visant à produire 35 % de l’électricité à partir d’énergies renouvelables et à réduire de 30 % la demande en énergie primaire.

Et Elias Hamza a indiqué que l’Agence nationale de maîtrise de l’énergie assurera l’encadrement et l’accompagnement technique en tant que pionnière dans le domaine des études et de la promotion de l’efficacité énergétique et des énergies renouvelables.

Il a estimé que l’Office international des terres est une bonne plate-forme pour exploiter l’énergie solaire, en plus de valoriser les excédents agricoles dans la production d’énergie et d’adopter des programmes de rationalisation de l’utilisation des équipements électriques, des véhicules et des machines agricoles.

Pour sa part, Al-Qanji a indiqué que cet accord s’inscrit dans le cadre de l’encouragement des institutions publiques et privées à mettre en œuvre des projets de transition énergétique et d’efficacité énergétique afin de produire des énergies propres et de réduire le coût de la consommation d’énergie primaire.

Elle a souligné que la Tunisie n’a d’autre choix que de stimuler les investissements dans les énergies renouvelables, d’autant plus que des potentiels humains et logistiques sont disponibles pour investir dans ce domaine et développer ses propres grands projets nationaux.

Le 22 février 2022, l’Agence nationale de maîtrise de l’énergie a annoncé l’ouverture de la porte à la participation des ministères, établissements et structures publiques à caractère administratif et non administratif pour bénéficier du programme de transition énergétique.

Le gouvernement a pu mobiliser des fonds auprès de la Banque allemande de développement, d’un montant de 200 millions de dinars, pour mettre en œuvre le programme de transition énergétique sur une période de 3 ans, qui contribue à réduire la dépendance aux énergies conventionnelles.

*watt


#Accord #pour #mise #œuvre #programme #maîtrise #lénergie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.