Malek Ezzahi : Les dix dernières années sont des années de vaches maigres

  • par
مالك الزاهي: السنوات العشر الأخيرة سنوات عجاف
Spread the love

Malek Ezzahi : Les dix dernières années sont des années de vaches maigres

Aujourd’hui, vendredi, la ville de Bizerte a accueilli le Forum économique des Tunisiens du monde : Investir en Tunisie, supervisé par le ministre des Affaires sociales Malek Ezzahi, au cours duquel il a félicité le peuple tunisien pour la publication de la nouvelle constitution pour le Pays tunisien, qu’il a décrit comme un cadre juridique pour la mise en place des mécanismes de la République tunisienne avec de nouvelles idées et a déclaré que l’État tunisien n’a pas lésiné sur Avec aucun effort pour prêter attention à la communauté tunisienne où qu’elle se trouve en dehors des frontières de le pays et de leur accorder une place prépondérante dans ses différentes politiques et programmes, en plus du souci du gouvernement d’être constamment à l’écoute de tous les Tunisiens dans le monde, y compris les investisseurs et ceux qui souhaitent investir dans une vision qui cherche à surmonter les problèmes qui entravent leur façon d’investir.

Dans l’ouverture de son discours, il a décrit les dix dernières années que la Tunisie a connues comme des années de vaches maigres, laissant 2 millions d’analphabètes, dont 1 million de personnes qui ont augmenté au cours des dix années précédentes, et les statistiques d’1 million de familles tunisiennes dans le besoin et avec un revenu limité, et le taux de chômage au cours de la même période était de près de 21 %, et plus de 15 800 non-immigrants ont été dénombrés. Charia en 2021, dont plus de 800 femmes et plus de 200 enfants. Cela s’ajoute au déficit commercial et à d’autres manifestations négatives.

Et Malek Ezzahi, ministre des affaires sociales, a indiqué que le gouvernement était soucieux de mettre en place des mécanismes et des stratégies pour redonner espoir de vie au peuple tunisien qui aspire à réaliser un développement régional et local juste, créer des emplois, réduire la pauvreté, la marginalisation et disparités entre les régions. Réformer la situation et mettre à niveau la Tunisie.

Par son intervention, le ministre a souligné l’importance du forum pour renforcer davantage la confiance entre les structures de financement et ceux qui souhaitent investir de la communauté résidant à l’étranger en proposant des mesures supplémentaires pour stimuler le système d’investissement étranger, résoudre les problèmes en suspens et introduire les privilèges et des incitations approuvées par l’Etat tunisien afin de faire progresser l’investissement tunisien et de renforcer le cadre institutionnel. .

Pour sa part, le Wali de Bizerte Samir Abdellaoui a évoqué la place importante que notre pays attache à tous les Tunisiens travaillant à l’étranger et à leurs familles, et les recommandations énergiques du Chef de l’Etat et du Gouvernement à cet égard, qu’ils soient dans leur pays de résidence ou lors d’un retour temporaire ou définitif.

Pour sa part, le directeur général de l’Office des Tunisiens à l’étranger, Mohamed Al-Mansouri, a relevé que le choix du slogan « Investir en Tunisie » était mûrement réfléchi visant à motiver davantage notre communauté à cet effet en écoutant davantage d’eux et d’être proche d’eux et de leurs préoccupations, ainsi que de fixer les modalités pratiques et les fondations d’une structure institutionnelle qui travaille sur la coordination entre tous Des structures superposées pour aider notre communauté de Tunisiens à travers le monde, que ce soit dans leur pays de résidence ou à aux niveaux national et régional, pour soutenir leur participation au processus d’investissement.
Dans le même contexte, le Wali de Bizerte a passé en revue le rôle central des fils de Bizerte travaillant à l’étranger dans le soutien du climat économique et social de la région, notamment avec l’augmentation de leur nombre, qui a atteint 96 000 citoyens, soit 16% du total. population de l’État. Et plus de 7 millions de dinars d’investissements qui ont contribué à la création de nombreux projets de développement et d’emplois au cours de la même période, et la réalisation de plus de 72 opérations d’investissement total d’une valeur de 17 millions de dinars au cours de la période entre 2018 et 2022.

Il est à noter que le programme général du forum, qui était accompagné d’un nombre important de personnes de la région résidant à l’étranger, prévoyait la préparation d’une galerie diversifiée regroupant plusieurs structures de financement et d’investissement, bancaires, d’intérêts publics, artisanaux et tissu institutionnel, outre la signature d’une convention de partenariat entre l’Office des Tunisiens de l’Extérieur et l’Espace d’Activités Economiques de Bizerte, et l’Office des Tunisiens de l’Extérieur et le Pôle de Développement de Bizerte.

Mourad Al-Dalaji


#Malek #Ezzahi #Les #dix #dernières #années #sont #des #années #vaches #maigres

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.