Médenine : Soutenir les boulangeries de Djerba et Zarzis avec des rations supplémentaires de farina pour réduire la crise du pain

  • par
مدنين: تدعيم مخابز جربة وجرجيس بحصص إضافية من الفارينة للحدّ من أزمة الخبز
Spread the love

Les boulangeries des zones touristiques de Djerba et Zarzis du gouvernorat de Médenine ont été complétées par une part supplémentaire de farine subventionnée pour répondre à la demande croissante en pain des populations de ces régions et de leurs visiteurs, qu’ils soient tunisiens résidant à l’étranger ou venant d’autres destinations. pendant la saison estivale, et pour réduire la crise de pénurie de pain qui épuisait le citoyen et les boulangeries Et cela a créé une situation de surpeuplement devant les boulangeries.

Ce quota supplémentaire, selon le responsable de la Chambre Régionale des Propriétaires de Boulangeries de l’Union Régionale de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat, oscille entre 2,5 tonnes ou 3 tonnes par boulangerie en juillet et août, et comprend 20 boulangeries, dont 3 boulangeries à Zarzis. , et 17 boulangeries sur l’île de Djerba, classe C.

Un communiqué de l’Union Régionale de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat précise que l’accompagnement des boulangeries des zones touristiques se poursuivra durant les mois d’août et de septembre au profit de 15 boulangeries à travers l’accord de l’Union Régionale de l’Industrie, du Commerce et de la L’Administration Régionale du Commerce de Médenine ajoute 50 tonnes de farine par mois, ce qui équivaut à 300 000 « fagots » de pain. Après un quota supplémentaire en juillet s’élevait à 37 tonnes.

Selon le responsable du syndicat local de l’industrie, du commerce et de l’artisanat de Djerba, Mohamed El Fanani, la situation difficile que le citoyen a connue cet été en raison de la crise du pain, est principalement due à l’absence d’un plan stratégique pour faire face aux problèmes et des crises qui tient compte de l’augmentation de la population, et de la pression qui s’exerce, notamment sur l’île de Djerba.

Il a expliqué que les rations de farine de farine des boulangeries de l’île de Djerba ne répondent pas aux besoins en pain des habitants de l’île, car elles ne tiennent pas compte du nombre d’arrivées sur l’île en été, surtout depuis le recensement de la population de l’île. n’a pas été mis à jour, ce qui détermine la part de l’île dans ce matériel subventionné.

Il est à noter que l’île de Djerba en particulier a connu une grave crise du pain due au manque de farina, qui a fait travailler la plupart des boulangeries pendant des heures puis s’arrêter de fonctionner, ou mélanger la farina avec de la farine de semoule pour préparer le pain, ainsi que des files d’attente dans devant toutes les boulangeries pour les citoyens qui se sont retrouvés obligés d’attendre longtemps et liés à une quantité spécifique, ce qui a créé un désarroi particulier chez les familles qui ont des mariages et d’autres occasions sur la façon de répondre à leurs besoins en pain.


#Médenine #Soutenir #les #boulangeries #Djerba #Zarzis #avec #des #rations #supplémentaires #farina #pour #réduire #crise #pain

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.