Festival international de Carthage : Saif Nabil et Rahma Riad avec des chansons tunisiennes au Festival de Carthage

  • par
مهرجان قرطاج الدولي: سيف نبيل ورحمة رياض بأغاني تونسية في مهرجان قرطاج
Spread the love

Avec un public nombreux et en présence de l’Ambassadeur d’Irak en Tunisie, le théâtre du Festival international de Carthage a réuni hier, samedi 6 juillet, une soirée irakienne, cent pour cent, par Rahma Riad et Saif Nabil.

La soirée a commencé, à dix heures du soir, avec l’artiste Rahma Riad, qui a été la première à monter sur la scène du Festival de Carthage.

Elle a agrémenté la soirée de plusieurs chansons, et ce qui a peut-être attiré l’attention du public, c’est sa merveilleuse performance, sa belle sensation et sa capacité à mettre en scène.

Parmi les plus importantes de ce qui a été présenté, les chansons « Paradise Paradise » et « Amanah Ya Dunya Amanah ». Et la Tunisie était présente à la soirée, en présentant la chanson « Ajbeen Gaba », avec laquelle le public a interagi et scandé.

Avec une performance sophistiquée et mélodieuse, elle a présenté sa dernière chanson, « Ascend to the Moon », qui a surpris le public qui l’a chantée avec elle.

Dans sa déclaration à Mosaïque, elle a déclaré que le public tunisien est formidable.

En revanche, elle a mis en avant sa peur et sa terreur du public, car, selon elle, le public tunisien est sensible.

Concernant sa présentation de la chanson « Ajbeen Gaba », elle a dit qu’elle a été étendue à de nombreuses chansons tunisiennes, mais celle qui lui tient le plus à cœur est « Ajbeen Gaba ».

Et à propos de sa nouveauté, elle a annoncé qu’en octobre ou novembre, elle sortira son premier album, qui contient 8 ou 7 chansons dans les dialectes irakien, du Golfe et égyptien.

Et le soir, présence de l’art tunisien à travers l’artiste tunisien et joueur de Qanun Mohamed Ali Triki.

La deuxième partie de la soirée a été décorée par l’artiste irakien Saif Nabil, qui est monté pour la première fois sur Carthage, vêtu de blanc.

Au début du spectacle, il a présenté au public la chanson « Possible ».

Et il a présenté une chanson pour le Prince d’Arab Tarab, l’artiste tunisien Saber Al-Rubai, « God God, Baba » avec une performance respectable et, comme d’habitude, il a partagé avec le public sa chanson « Eshk Mout ».

Et à la fin du spectacle, il a conclu avec l’artiste libanais, Fairuz, avec la chanson « We Name us Air », qu’il a interprétée lors de son dernier spectacle au Théâtre de Damas il y a quelques semaines.

Et de sa présence à Carthage, une description de Mosaic, que sa présence et son organisation sont merveilleuses.

Et quant au fait qu’il porte du blanc pour la première fois sur Carthage, il dit que c’est un choix innocent et un bon début.

Et à propos de son chant en dialecte tunisien, il a ajouté que la langue était facile et que bientôt il présentera une chanson en dialecte tunisien.


#Festival #international #Carthage #Saif #Nabil #Rahma #Riad #avec #des #chansons #tunisiennes #Festival #Carthage

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.