Rawda Al-Obaidi : « Plus de 1 000 victimes de la traite des êtres humains en 2021 »

  • par
روضة العبيدي: 'أكثر من 1000 ضحية للاتجار بالبشر سنة 2021'
Spread the love

Le chef de l’Autorité nationale de lutte contre la traite, Rawda Labidi, a annoncé que le nombre de victimes de la traite des êtres humains en Tunisie s’élevait à environ 1 100 victimes en 2021, réparties comme 50 % de Tunisiens et 50 % d’étrangers.

Elle a ajouté, à l’occasion de la célébration de la Journée internationale contre la traite des personnes, correspondant au 30 juillet de chaque année, que « le nombre de victimes de la traite des êtres humains pour l’année 2021 sera publié en détail dans le rapport national sur la traite chez des personnes en Tunisie le 6 septembre 2022. »

Elle a souligné que la moitié des cas de traite des êtres humains au cours de l’année 2021 concernent des Tunisiens et sont principalement représentés dans l’exploitation d’enfants et la vente de nourrissons, dont la plupart sont des filles et des femmes.

Al-Obaidi a indiqué que le rapport national de la commission pour l’année 2021 verra, pour la première fois, la publication de statistiques relatives aux dossiers de traque judiciaire des suspects dans les affaires de traite des personnes, y compris le nombre de détenus et le résultat des les affaires, notant que la Commission nationale de lutte contre la traite des personnes n’a pas obtenu, de 2017 à 2020, de précisions concernant ces affaires. du ministère de la Justice.

« La moitié des victimes sont des étrangers en Tunisie, et ils sont de 19 nationalités (africaine et arabe), et la plupart sont des femmes », a-t-elle déclaré, soulignant que la traite des êtres humains, en particulier des étrangers, est causée par la migration irrégulière et l’immigration clandestine. conditions de séjour d’un certain nombre d’étrangers.

Elle a souligné que les indicateurs de l’année 2020 étaient catastrophiques en ce qui concerne la traite des enfants, qui a augmenté de 180,6% par rapport à 2019, et a été témoin de la vente de nourrissons, qui a augmenté de 22,5% par rapport à la même période, et s’est caractérisée par l’implication de enfants dans les réseaux de traite des êtres humains, tandis que les statistiques de 2021 montraient une diminution significative de l’exploitation sexuelle des enfants.

Le nombre de victimes de la traite des êtres humains en Tunisie en 2020, enregistré par l’Autorité nationale de lutte contre la traite des personnes, sur la base des données du ministère de l’intérieur, du délégué à la protection de l’enfance et des organismes apparentés, a atteint 907, plus de la moitié d’entre elles étaient enfants, environ 52 pour cent du total des victimes de la traite des êtres humains sont des enfants. 452 enfants.

L’exploitation sexuelle des enfants a augmenté en 2020 de 32% par rapport à 2019.

Le rapport révèle que le nombre de victimes d’exploitation sexuelle d’enfants a presque triplé, passant de 103 cas en 2019 à 289 cas en 2020.

Al-Obeidi a salué, en passant, le dernier classement mondial de la Tunisie dans le domaine de la lutte contre la traite des personnes, puisqu’il a été classé 2 dans le classement mondial des pays dans le domaine de la lutte contre la traite des personnes pour l’année 2022, ce qui est une avancée classement au sein du deuxième groupe de pays leaders dans le domaine. Cette classification est effectuée par le Département d’État américain par l’intermédiaire de son bureau privé pour combattre et contrôler la traite des êtres humains.

source (watt)


#Rawda #AlObaidi #victimes #traite #des #êtres #humains

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.