Afaq Tounes affirme son adhésion à son droit de faire appel au référendum

  • par
آفاق تونس يؤكد تمسّكه بحقّه في تقديم طعون في الاستفتاء
Spread the love

Afaq Tounes a affirmé son adhésion à son droit d’interjeter appel au référendum, déclarant qu’il avait décidé d’engager les procédures judiciaires nécessaires pour cela, « en raison des graves violations et manquements dans le processus électoral, sans parler de la confusion et de l’improvisation qui a caractérisé les décisions de l’organe de surveillance électorale depuis le début du processus référendaire jusqu’au moment de la proclamation des résultats.

Le parti a exprimé son rejet et sa condamnation de diverses positions et déclarations qui tentent de nuire à l’unité de la nation et de l’État et tentent de le diviser et de démanteler ses institutions, et a appelé tout le monde à s’abstenir et à rester à l’écart de la rhétorique de la sédition, de la haine , la haine et le populisme.

Dans un communiqué publié aujourd’hui, vendredi 29 juillet 2022, Afaq Tunisie a mis en garde contre le danger de ces prises de position et déclarations qui cherchent à diviser les Tunisiens, à inciter et à séparer le peuple.

Il a également remercié les Tunisiens qui « ont courageusement exprimé leur rejet du régime de Kais Saied et voté Non, malgré les pressions, les harcèlements, les agressions et les violences verbales et matérielles dont ils ont été victimes, rejetant la voie unilatérale qu’il a empruntée depuis le 25 juillet 2021, et sa performance désastreuse dans la gestion de l’État, en particulier leur rejet de celui-ci. » Son projet de constitution, qui contient un contenu catastrophique et autoritaire, et son apparente incapacité à répondre aux attentes du peuple, estimant que son rêve d’une Tunisie libre, démocratique et prospère est un rêve légitime et possible.

Le parti a exprimé son appréciation pour les choix de la majorité des électeurs lors du référendum du 25 juillet, « basés principalement sur la crainte du retour de l’ancien système et de ses composantes de base et non sur la constitution et son contenu ». , à de véritables réformes, pour épargner à la Tunisie la situation difficile dans laquelle la mettrait la nouvelle constitution, et pour faire gagner à la Tunisie du temps, des efforts et des capacités humaines et matérielles.


#Afaq #Tounes #affirme #son #adhésion #son #droit #faire #appel #référendum

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.