‘Amnesty International’ s’inquiète de ‘l’adoption d’une constitution qui porte atteinte aux droits de l’homme en Tunisie’

  • par
'Amnesty International' s'inquiète de 'l'adoption d'une constitution qui porte atteinte aux droits de l'homme en Tunisie'
Spread the love

Heba Morayef, directrice du bureau régional Moyen-Orient et Afrique du Nord d’Amnesty International, s’est dite préoccupée par ce qu’elle considère comme « l’adoption par la Tunisie d’une nouvelle constitution qui porte atteinte aux droits humains et compromet les progrès réalisés dans ce domaine ».

« La nouvelle constitution démantèle de nombreuses garanties d’indépendance judiciaire, supprime la protection des civils contre les procès militaires et accorde aux autorités le pouvoir de restreindre les droits de l’homme ou de retirer les obligations internationales en matière de droits de l’homme au nom de la religion », a-t-il déclaré, selon un communiqué publié par l’organisation jeudi sur son site officiel.

Il est à noter que le président de la République, Kais Saied, a confirmé dans des déclarations médiatiques qu’il a faites lors d’une tournée de la rue Habib Bourguiba dans la capitale, à la suite de la fin du scrutin pour le référendum le soir du 25 juillet, qu’il y avait n’y a pas de retour à la dictature. Il sait qui est derrière tout ça, et que cette situation va se terminer. »

Morayef a ajouté dans le communiqué : « La constitution a été rédigée à huis clos à travers un processus qui a été complètement dominé par le président Kais Saied, et le peuple tunisien n’a été informé avec aucun degré de transparence sur les raisons pour lesquelles la voie a été conçue de cette manière, ni la raisons de remplacer la constitution de 2014. »

Elle a souligné, selon le communiqué, que cette nouvelle constitution ne devrait pas être une justification pour revenir sur les obligations de la Tunisie en vertu du droit international des droits de l’homme.


#Amnesty #International #sinquiète #ladoption #dune #constitution #qui #porte #atteinte #aux #droits #lhomme #Tunisie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.