Ennahda : « La constitution de 2014 est en vigueur et nous travaillerons pour revenir au peuple dans des élections présidentielles et législatives équitables et transparentes.

  • par
النهضة: 'دستور 2014 ساري المفعول وسنعمل للعودة إلى الشعب في إنتخابات رئاسية وتشريعية نزيهة وشفافة'
Spread the love

Aujourd’hui, jeudi 28 juillet 2022, le Mouvement Ennahda a publié un communiqué dans lequel il considère que le boycott d’au moins 75% des inscrits sur les listes électorales pour le référendum, qu’il qualifie d' »artificiel », exprime le rejet du peuple. de ce projet et donc de sa chute définitive, considérant que « les constitutions sont les Le premier contrat social et la loi des lois ne sont votées qu’avec une participation de pas moins de 50 %, alors que diriez-vous si la participation, malgré toutes les formes de contrefaçon, ne dépasse pas le quart des inscrits.
Le mouvement a poursuivi : « Le référendum a échoué et donc le projet de constitution est tombé, et la constitution de 2014, la constitution légitime de la révolution, est restée en vigueur malgré le coup d’État contre elle, un coup d’État qui manque toujours de légitimité et de légitimité », selon le texte de la déclaration.
Le mouvement considérait, que le président de la République, Qais Saeed, « ne demandait pas vraiment au peuple un référendum, mais plutôt qu’il cherchait une certaine légitimité, imaginant obtenir une allégeance, tant la réponse du peuple était choquante ».
Et le communiqué poursuit : « Et lui reste-t-il une légitimité après tout cela pour parler au nom du peuple ou pour prétendre que le peuple est avec lui ? la rue démocrate, alors que ses partisans n’ont pu organiser aucune manifestation même pendant la campagne électorale pour le référendum, ils n’ont excellé que dans des campagnes de diffamation, d’insultes, de propagation de rumeurs, de division des discours et de propagation de la haine.
Elle a ajouté que le chef de l’Etat, « avec son intransigeance et sa persistance à imposer son projet tyrannique, Yazid Saeed, a aggravé la crise politique, économique et sociale du pays, son isolement international, et l’a poussé sur la voie de la division, de la faillite, des conflits et de rivalité. »
Le mouvement a souligné sa « poursuite de la lutte contre le putsch et ses politiques qui mènent le pays à la destruction », selon son bilan, soulignant qu’il « travaillera à se coordonner avec tous ceux qui sont prêts à défendre la république et les acquis de la révolution, qui soutiennent le retour au peuple dans des élections présidentielles et législatives libres, équitables et transparentes qui seront reconduites. » La légitimité du régime tunisien et de ses institutions, permettant au pays d’affronter sa profonde crise, notamment économique et sociale, et de rehausser son image et sa coopération avec les pays frères et amis.


#Ennahda #constitution #est #vigueur #nous #travaillerons #pour #revenir #peuple #dans #des #élections #présidentielles #législatives #équitables #transparentes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.