Al-Hami : Votez « non » au projet de constitution et sauvez la Tunisie

  • par
الحامي: صوّتوا بـ'لا' على مشروع الدستور وأنقذوا تونس
Spread the love

Al-Hami : Votez « non » au projet de constitution et sauvez la Tunisie

Hossam El-Hami, coordinateur de la coalition « Sumoud », a déclaré lors de sa présence à l’émission « Medi Show » aujourd’hui, vendredi 8 juillet 2022, que la coalition a décidé de faire pression pour un vote « non » sur le nouveau projet de constitution .

Il s’est référé à leur demande de changer le système politique et électoral et de soumettre un projet à feu le président Béji Caïd Essebsi dans le but de leur conviction que la réforme des deux systèmes aiderait à résoudre le reste des problèmes majeurs et brûlants et que le succès système de gouvernance crée un climat positif qui permet d’améliorer tous les domaines, « mais les gouvernements précédents n’ont pas répondu à nos demandes », comme il l’a dit. .

Al-Hami a poursuivi : « Avant le 25 juillet 2021, nous avons lancé le Front référendaire afin de changer le système politique et le système électoral, et nous avons dirigé le peuple à faire pression pour faire passer le projet, et lorsque le président de la République, Qais Saeed, a activé le chapitre 80, nous avons senti qu’il partageait notre opinion et avait la même orientation, alors nous l’avons soutenu au début. »

Il a ajouté : « Cependant, en exerçant son pouvoir conformément au décret 117, nous avons découvert que son mode de gestion rendait notre soutien critique en raison de certaines insinuations, de réactions déséquilibrées et de la lenteur des procédures ».

L’invité du « Medi Show » a estimé que la coalition « Sumoud » attendait, après la consultation, de lancer le dialogue national pour formuler le projet de constitution selon la feuille de route qui avait été fixée, « mais jusqu’à fin mai, rien s’est passé et nous avons perdu deux mois sans aucun progrès, ce qui a créé un état d’appréhension. » C’est pourquoi nous avons appelé le Président de la République à engager le dialogue et à constituer un comité d’experts pour rédiger le texte d’une nouvelle constitution. Après une période difficile, le dialogue a commencé et est venu avec le décret 30, qui expliquait la méthode de dialogue, et c’était là le choc majeur. L’organe consultatif était lâche et incapable de créer des perceptions et le président n’y a pas participé. La tâche a été confiée à Sadiq Belaid et Amin Mahfouz. Le temps était également court, et le temps restant était de 17 jours pour rédiger une constitution à partir de zéro. »

Il a estimé que leur décision de voter « non » sur le projet de constitution était causée par les nombreux oublis dans la version proposée, « et c’était complètement étranger aux discussions auxquelles nous avons participé, et les rennes étaient différents ».

Hossam El-Hami a déclaré que tout système démocratique doit respecter 3 points, à savoir la séparation des pouvoirs et l’équilibre entre eux, le pluralisme partisan, et la passation pacifique du pouvoir, « mais dans le projet de constitution tunisienne il y a un déséquilibre important et profond dans la séparation des pouvoirs, mais d’un autre côté, il n’est pas tenu responsable ni contrôlé, et il nomme ensuite les membres de la Cour constitutionnelle.

L’invité du « Medi Show » a appelé les citoyens à lire le texte du projet de constitution « qui n’institue pas un Etat démocratique », et à voter « non » pour sauver la Tunisie, estimant que rejeter cette constitution ne signifie pas revenir en arrière Le 25 juillet, mais plutôt de faire pression auprès du président pour instaurer un vrai dialogue national et construire une voie réformatrice, a-t-il dit.


#AlHami #Votez #projet #constitution #sauvez #Tunisie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.