Nations Unies : plus de 70 millions de personnes sont tombées sous le seuil de pauvreté en trois mois

  • par
الأمم المتحدة: أكثر من 70 مليون شخص أصبحوا تحت خط الفقر في ثلاثة أشهر
Spread the love

Nations Unies : plus de 70 millions de personnes sont tombées sous le seuil de pauvreté en trois mois

La forte hausse des prix des denrées alimentaires et de l’énergie dans le monde a entraîné la propagation de la pauvreté qui, en seulement trois mois depuis mars, a touché 71 millions de personnes dans les pays à faible revenu.

Le Programme des Nations unies pour le développement a prévenu dans un communiqué que cette accélération de la pauvreté a été « beaucoup plus rapide que le choc de l’épidémie de Covid-19 », citant la guerre en Ukraine parmi les facteurs à l’origine de l’inflation, ce que la Russie dément.

Et le programme de l’ONU a estimé que « la fourniture de fonds de manière significative aux familles est plus équitable et plus rentable que les mesures de soutien à l’énergie en général », et a souligné que les pays concernés auront besoin du soutien du système multilatéral « pour garantir leurs besoins. »

Et le programme poursuit dans son rapport : « Au moment où les taux d’intérêt augmentent en réponse au boom de l’inflation, il y a un risque de provoquer une nouvelle pauvreté résultant de la déflation, ce qui exacerbera encore plus la crise, qui à son tour conduira à une accélération et un approfondissement de la pauvreté dans le monde.

Le rapport traitait de la situation dans 159 pays, notant que les pays qui souffrent des situations les plus dangereuses sont situés dans les Balkans, la mer Caspienne et l’Afrique subsaharienne, en particulier la région du Sahel.

« La hausse sans précédent des prix signifie que pour de nombreuses personnes dans le monde, la nourriture à laquelle elles pouvaient avoir accès hier n’est plus disponible aujourd’hui », a déclaré l’administrateur du PNUD, Achim Steiner, dans un communiqué.

Il a estimé que « cette crise du coût de la vie plonge des millions de personnes dans la pauvreté », qui menace de propager « la famine à une vitesse étonnante », à un moment où « les risques d’exacerber les troubles sociaux augmentent de jour en jour ».

Parmi les pays confrontés aux conséquences les plus graves de la hausse des prix figurent le Yémen, le Soudan, l’Éthiopie, l’Arménie, l’Ouzbékistan, le Burkina Faso, le Ghana, le Kenya, le Rwanda, Haïti, le Pakistan, le Sri Lanka, le Mali, le Nigéria, la Sierra Leone et la Tanzanie.

(AFP)


#Nations #Unies #millions #personnes #sont #tombées #sous #seuil #pauvreté #trois #mois

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.