Gafsa : L’eau potable a été coupée suite au vol du matériel de deux puits appartenant au Saunad

  • par
قفصة : انقطاع الماء الصالح للشرب بسبب تعرض بئرين تابعين للصوناد لسرقة المعدّات
Spread the love

Le responsable de la Société Nationale d’Exploitation et de Distribution d’Eau de Gafsa, Mohamed Ben Assi, a confirmé que les interruptions fréquentes de l’approvisionnement en eau potable dont les quartiers de Gafsa ont été témoins récemment sont dues au vol d’équipements et de fils de cuivre les deux puits qui alimentent la zone.

Benassi a ajouté, dans une déclaration à (Watt), que parmi les autres raisons des perturbations de l’approvisionnement en eau potable à Gafsa, la ville est les températures élevées pendant l’été, qui ont été compensées par l’augmentation de la demande en eau, en plus des perturbations dans le courant électrique qui a causé la faiblesse de l’effort de fonctionnement des stations de pompage. Et les puits, d’autant plus que la durée des coupures de courant atteint quatre heures dans certains cas.

Le patron de la Société nationale d’exploitation et de distribution de l’eau (Sunad) a déclaré que la propagation du phénomène de vol d’eau potable, la falsification des compteurs et son exploitation dans l’irrigation agricole ont affecté la régularité de l’approvisionnement en eau potable. De la quantité totale d’eau pompée par l’entreprise.

Benassi a souligné qu’un certain nombre de projets programmés pour l’été 2022 à Gafsa, la ville, ont été perturbés dans le cadre de la valorisation des ressources en eau, notamment le forage de deux puits profonds « Fum El Moaza » et un autre puits dans le « Ras El Kef », qui a été suspendu en raison de problèmes immobiliers et des objections des citoyens.

D’autre part, Bin Assi a indiqué que l’interruption de l’eau potable dans la délégation d’Al-Mazila est due au faible débit du puits qui alimente la zone, et dont la force d’écoulement est de 40 litres en
La seconde, alors que la zone nécessite un débit de 60 litres par seconde, indique que les intérêts de la Société Nationale d’Exploitation et de Distribution de l’Eau ont programmé un projet de création d’une pompe de dérivation
Ces formes, mais ce projet est resté inactif pendant deux ans en raison de problèmes immobiliers dus au manque de terrain.

Benassi a expliqué que le projet a été lancé il y a quelque temps, et son coût a été estimé à 500 000 dinars, après avoir obtenu un terrain du Complexe Chimique Tunisien pour le terminer.


#Gafsa #Leau #potable #été #coupée #suite #vol #matériel #deux #puits #appartenant #Saunad

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.