Législatives 2019 : Abandon des listes d’Ennahda et du Cœur de la Tunisie dans plusieurs circonscriptions

  • par
Législatives 2019 : Abandon des listes d'Ennahda et du Cœur de la Tunisie dans plusieurs circonscriptions
Spread the love

Hier, mardi 5 juillet 2022, le département régional de la Cour des comptes de Gafsa a rendu des décisions préjudicielles pour retirer les listes des partis Ennahda et Qalb Tounes, aux élections législatives de 2019, dans un certain nombre de circonscriptions électorales du centre et sud-ouest, les membres des deux partis se sont vu refuser la participation aux élections pendant une période de 5 ans.

Le premier président de la Cour des comptes, Najib Ktari, a déclaré dans une déclaration à l’agence de presse TAP aujourd’hui, mercredi, que l’affaire est examinée par le département régional de la Cour des comptes de Gafsa liée à la question du « lobbying ». et le financement étranger des deux parties mentionnées.
Il est à noter que l’article 163 de la loi fondamentale n° 16 de 2014 relative aux élections et au référendum stipule que « s’il est établi à la Cour des comptes que le candidat ou la liste a obtenu des financements étrangers pour sa campagne électorale, elle ordonne que payer une amende financière allant de dix à cinquante fois le montant de la valeur du financement étranger. .

Les membres de la liste bénéficiant d’un financement étranger perdent leur qualité de membre de l’assemblée élue, et le candidat à la présidence qui bénéficie d’un financement étranger est puni d’une peine d’emprisonnement de 5 ans.

Toute personne ayant été condamnée pour avoir obtenu des financements étrangers pour sa campagne électorale, auprès de membres de liste ou de candidats, est interdite de se présenter aux élections pendant une durée de 5 ans à compter de la date du prononcé de la condamnation.


#Législatives #Abandon #des #listes #dEnnahda #Cœur #Tunisie #dans #plusieurs #circonscriptions

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.