Algérie: mesures de pacification pour les prisonniers d’opinion

  • par
الجزائر: إجراءات تهدئة لمعتقلي الرأي
Spread the love

Algérie: mesures de pacification pour les prisonniers d'opinion

Le président algérien Abdelmadjid Tebboune a recommandé des mesures d’apaisement au profit des jeunes poursuivis pénalement, et qui sont en prison, pour avoir commis les faits du rassemblement et les agissements qui y sont associés, ou ce que l’on sait des militants des droits de l’homme détenus en prison. conscience.

Un communiqué de la présidence algérienne précise, aujourd’hui lundi, que dans le cadre des mesures prises par le président Tebboune, à travers des consultations avec les représentants des partis politiques et de la société civile, une loi spéciale est actuellement en préparation, au profit des condamnés définitifs , et c’est une extension des lois de la miséricorde et de l’harmonie civile.

La loi de miséricorde – adoptée par l’ancien président Liamine Zeroual en 1995 – et la concorde civile – approuvée par feu le président Abdelaziz Bouteflika en 1999 – au profit des éléments armés qui se sont rendus pour faire cesser les poursuites judiciaires à leur encontre.

Le président Tebboune a également approuvé, à l’occasion des années soixante de l’indépendance, une grâce présidentielle pour les prisonniers de droit public, qui étaient au nombre de 14 900 détenus, et une grâce exceptionnelle pour les prisonniers condamnés à mort et à la réclusion à perpétuité, selon lesquelles leurs peines ont été réduites à vingt ans de prison.

Algérie : Abdallah Naciri


#Algérie #mesures #pacification #pour #les #prisonniers #dopinion

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.