Il l’a qualifié de farce : le parti travailliste appelle au boycott du référendum

  • par
وصفه بالمهزلة: حزب العمال يدعو إلى مقاطعة الاستفتاء
Spread the love

Le Parti des travailleurs a appelé le peuple tunisien à dire son dernier mot à travers un boycott massif de ce qu’il a qualifié de « farce référendum » dont le but est « de prêter allégeance au nouveau bey de Tunisie et à son dictateur, qui veut tout éliminer pour ses caprices et ses tendances populistes de droite. »

Le Parti travailliste a considéré dans un communiqué aujourd’hui, lundi 04 juillet 2022, que « le projet de constitution de Kais Saied » est un projet de « codification plus poussée de la dictature et de l’autocratie absolue », qui est une restauration de la philosophie de la constitution de 1959 et une explosion de tout ce qu’il y a de positif dans la constitution de 2014, sans passer outre les lacunes et les écueils qu’elle impose. L’équilibre des forces qui n’était pas en faveur du mouvement révolutionnaire et des classes et groupes laborieux et populaires.

Le parti a ajouté que cette constitution « n’exprime en rien les aspirations du peuple ou de ses forces progressistes », mais exprime seulement « l’ambition de tyrannie et de mainmise sur toutes les articulations de gouvernance et de prise de décision, ce qui constitue une menace sérieuse pour la principale réalisation des libertés obtenues par les Tunisiens à travers leur lutte acharnée, que Saïd veut faire exploser à nouveau. » Le régime policier répressif en tant qu’outil d’autocratie absolue ramène notre pays avant le 14 janvier au service des courtiers et des mafias de pillage locales et étrangères », selon le communiqué.

Dans ce contexte, le Parti travailliste a lancé un appel urgent à toutes les forces progressistes politiques, civiles et sociales, personnalités, intellectuels, créateurs, femmes et jeunes à unir leurs efforts contre ce « revers » dont la facture « le peuple et ses forces vives paieront très cher ». à cause des tendances autoritaires réactionnaires d’un président populiste aventureux.

Le Parti des travailleurs a estimé que le président n’avait d’autre souci que de « perdre le temps de la Tunisie et de son peuple au détriment de la tendance à affronter les choix de dépendance, d’appauvrissement et de marginalisation », qu’il approfondit, sous réserve, comme ses prédécesseurs du Mouvement Ennahda et du Parti de la Constitution, à la volonté du Fonds monétaire international et aux gangs de rente, d’exploitation et de corruption, selon le texte du communiqué.

A noter que le 30 juin, le texte du « nouveau projet de constitution pour la Tunisie » a été publié au Journal Officiel de la République Tunisienne, sur lequel un référendum aura lieu le 25 juillet 2022.


#qualifié #farce #parti #travailliste #appelle #boycott #référendum

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.