3 Les structures judiciaires décident de suspendre temporairement le travail des tribunaux

  • par
3 هياكل قضائية تقرّر تعليق إيقاف العمل بالمحاكم مؤقتا
Spread the love

Les membres de la Coordination de trois structures judiciaires ont approuvé la décision de suspension temporaire des travaux des juridictions prise dans le cadre de la Coordination le 30 juin 2022, appelant tous les magistrats à agir en conséquence.

La coordination a également annoncé dimanche dans un communiqué signé par la présidente de l’Association des magistrats tunisiens, la présidente de l’Association des femmes juges tunisiennes et la secrétaire générale de l’Association tunisienne des jeunes magistrats, le lancement de vastes consultations concernant d’autres formes de lutte pour continuer les déménagements en saisissant la fête judiciaire.

La Coordination des Structures Judiciaires (qui comprenait 6 structures judiciaires), a décidé de suspendre les travaux des tribunaux depuis le 6 juin 2022, en signe de protestation contre l’Ordonnance Présidentielle n°516 de 2022 portant révocation de 57 magistrats, et le Décret n°35 de 2022 modifiant le décret n° 11 de 2022 portant création du tribunal provisoire du Conseil suprême.

La décision de suspendre la suspension du tribunal intervient après que les recours contre les décisions d’exemption ont été déposés auprès du tribunal administratif pour demander que leur mise en œuvre soit interrompue et annulée en premier lieu, et après consultation d’un large éventail de juges impliqués dans les mouvements et leurs partisans, et conformément à la décision des membres de la Coordination des structures judiciaires lors de ses réunions tenues au cours de la semaine écoulée.

Le même communiqué indiquait que la suspension des travaux des juges n’avait pas « pour but de perturber l’équipement public, mais plutôt aux discours et aux grands griefs représentés en privant les juges dispensés de garantir le droit de la défense d’une manière qui menace l’État de loi en l’absence d’une autorité judiciaire qui crée l’équilibre et protège les droits et les libertés ».

La coordination des trois structures judiciaires a renouvelé l’adhésion à l’unité du rang judiciaire et à la coordination des structures judiciaires issues de la volonté générale de tous les magistrats judiciaires, administratifs et financiers lors de l’assemblée générale tenue le 04 juin 2022 et de continuer à travailler en son sein, exprimant son entière solidarité avec les magistrats en grève de la faim parmi ceux visés par la décision d’exemption, et confirmant la poursuite de Observez-les et surveillez leur situation.

La Coordination des syndicats judiciaires avait décidé de lever temporairement la suspension des travaux dans tous les tribunaux et institutions judiciaires, avec la possibilité d’inverser cette procédure en cas de non-annulation du décret n° 35 et de l’arrêté présidentiel n° 516 ou en cas de poursuite de violer l’autorité judiciaire.

Dans un communiqué publié plus tôt dans la journée, dimanche, signé par le président du Syndicat des juges tunisiens, le président de l’Union des juges administratifs et le président de l’Union des juges de la Cour des comptes, le pouvoir exécutif a exigé que le pouvoir exécutif renvoyer les dossiers des juges révoqués au Conseil supérieur de la magistrature intérimaire pour examen, conformément à sa compétence garantie par la constitution.


#Les #structures #judiciaires #décident #suspendre #temporairement #travail #des #tribunaux

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.