Leila Toubal : « J’ai l’impression que mon âme m’a trahie… Quant à celui qui joue, ce qui ne glisse pas »

  • par
ليلى طوبال: ''نحسّ روحي تغدرت... أما الي يلعب ما ينغرش''
Spread the love

Leila Toubal : « J'ai l'impression que mon âme m'a trahie... Quant à celui qui joue, ce qui ne glisse pas »

La pièce, Leila Toubal, qui a participé aux réunions du Comité consultatif pour l’élaboration d’une nouvelle Constitution pour la République tunisienne, a publié un article de blog critiquant le manque de transparence des responsables du comité, dirigé par son chef, Sadiq Belaid, qui a refusé de fournir aux participants aux réunions une copie du projet de constitution qui a été présenté au président de la République, Kais Saied pour lecture.

Ce poste intervient après que Sadiq Belaid, président du Comité consultatif, a annoncé son acquittement du projet de constitution qui a été publié dans le Guide suprême de la République tunisienne, sur lequel les Tunisiens auront un référendum le 25 juillet, et suite à la publication du texte du projet original soumis par ce comité.

Topal a estimé que les responsables du comité consultatif ne respectaient pas le reste des participants à ses réunions, déclarant : « Vous aviez du respect pour les personnes qui ont tendu la main et se sont glissées dans un bocal de ce comité. Nous n’avons pas découvert le projet et vos positions dans les médias. Demandez à Qais Saeed pourquoi vous a-t-il amené et vous, pourquoi nous avez-vous amené ??!!!  »

Topal a déclaré qu’elle s’était sentie trahie après avoir été surprise par le texte du brouillon qu’elle aurait participé à la rédaction, et qu’il a été publié dans les médias sans avoir le droit de le consulter. Elle a déclaré: « Les personnes qui vous ont fait confiance étaient les moins à qui le projet a été envoyé par e-mail (à qui vous nous envoyez des invitations) le jour même de la publication de la constitution.

Elle a souligné qu’elle n’avait pas trouvé les propositions qu’elle avait faites dans le texte du projet, qui a été publié aujourd’hui dans le journal Al-Sabah. A ce propos, elle a déclaré : « Quant au contenu du brouillon, vous avez demandé deux papiers, et vous l’avez dit au comité de rédaction, et j’ai accepté la règle du jeu. Les besoins importants pour moi sont ce que je ne comprends pas. ont à faire, car ceux qui jouent ne sont pas trafiqués. »


#Leila #Toubal #Jai #limpression #mon #âme #trahie #Quant #celui #qui #joue #qui #glisse #pas

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.