Une grave situation de surpopulation dans le port de Kélibia en raison de la perturbation des travaux de réhabilitation

  • par
حالة اكتظاظ خانقة بميناء قليبية بسبب تعطل أشغال إعادة التهيئة
Spread the love

Le port maritime de Kélibia, dans la wilaya de Nabeul, connaît une grave surpopulation, après que sa capacité ait atteint 170 %, en raison de l’interruption des travaux de son projet d’entretien et de réhabilitation depuis mars 2022.

Le port, qui reçoit des bateaux de divers états, notamment de l’état de Sfax, connaît un état de chaos dû au manque de disponibilité de plusieurs de ses postes d’amarrage, qui se sont corrodés. Au milieu d’une atmosphère tendue et encombrée qui provoque souvent des enchevêtrements entre eux.

Les marins sont obligés d’ancrer leurs bateaux au hasard et à proximité, en particulier lorsque des situations d’urgence se produisent, par exemple des vents violents et des tempêtes, qui rendent difficile et perturbent les opérations d’intervention des unités de secours, telles que l’ambulance et la protection civile, lorsqu’elles sont exposées à des accidents comme un incendie dans l’un des bateaux, ou l’un d’entre eux a coulé, ce qui conduit à doubler les pertes matérielles et parfois physiques.

En raison de la situation actuelle du port maritime de Kélibia, qui assure entre 50 et 60 pour cent de la production maritime au niveau de la République, il est devenu incapable de jouer son rôle dans la revitalisation du côté touristique de la région après avoir cessé de recevoir des bateaux. destiné à la randonnée.

Le responsable de l’union locale de l’agriculture et de la pêche de Kélibia, Ashraf Hammami, a révélé dans une déclaration à (TAT) que les raisons de l’arrêt du projet sont le non-paiement des acomptes dus aux entrepreneurs qui supervisent son achèvement malgré la disponibilité des budget alloué à cet effet, estimé à 20 milliards de dinars au ministère de l’agriculture et de la pêche.

Hammami a souligné que la situation, qu’il a qualifiée d' »avantage », dans le port de Kélibia, qui occupe le troisième rang de la république en termes de production après les ports de Sfax et de Tebluba, « est devenue insupportable », notamment en lien avec la début de la saison de pêche en mer et pic de pêche bleue, traction et pêche côtière. , soulignant la nécessité pour les intérêts de l’État d’assurer l’achèvement du projet et de concevoir les solutions et mécanismes nécessaires à sa mise en œuvre, d’autant plus que le port constitue une source de revenus pour la majorité des habitants de la région.

De son côté, le patron du Syndicat de la pêche côtière à Nabeul, Ziad Wali, a dénoncé, dans sa déclaration à « Watt », l’absence d’intervention urgente des responsables régionaux et locaux pour trouver les solutions nécessaires à la reprise des travaux du projet suspendu. pendant 3 mois, notant que les entrepreneurs supervisant son achèvement « ont soudainement cessé de travailler sans qu’ils se soucient de transporter leurs équipements et fournitures, qui occupent une zone importante du port bondé. »

Les travaux du projet d’entretien et de préparation du port maritime de Kélibia ont été interrompus au cours du mois de mars 2022, après avoir débuté le 2 septembre 2019, et devaient être achevés dans un délai de 14 mois, selon les déclarations du commandant de la marine port de pêche de Kelibia Omar Belhaj Saleh (Watt), qui a nié connaître les raisons de la décision des entrepreneurs d’arrêter les travaux.

Le projet d’entretien et de préparation du port maritime de Kélibia comprend cinq tranches, 74% de la première tranche est achevée et 66% de la deuxième tranche.

Plusieurs séances ont eu lieu au niveau régional et local en présence de toutes les parties intervenantes, ainsi que de nombreuses correspondances aux ministères concernés les exhortant à régler le dossier, mais toutes ces tentatives ont échoué, selon le même porte-parole.


#Une #grave #situation #surpopulation #dans #port #Kélibia #raison #perturbation #des #travaux #réhabilitation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.