Belaïd : La constitution proposée par Saïd comporte de graves dangers et embûches

  • par
Belaïd : La constitution proposée par Saïd comporte de graves dangers et embûches
Spread the love

Le chef de la Commission nationale consultative pour une nouvelle République, le brigadier Sadiq Belaid, a affirmé que « le texte du nouveau projet de constitution publié au Journal officiel et soumis à référendum n’a rien à voir avec le texte de la constitution préparé par la commission et remis au Président de la République, Kais Saied, le 20 juin. »

Belaid a ajouté, dans un message au journal Al-Sabah, publié aujourd’hui, dimanche, que « l’organe national chargé de rédiger la constitution est totalement innocent du projet proposé par le président de la République pour le référendum national, car il implique de graves dangers et embûches, dont notamment l’altération et la déformation de l’identité tunisienne, et une référence suspecte à l’article 80. » De la constitution de 2014 sur « le danger imminent » par laquelle le chef de l’Etat garantit des pouvoirs étendus dans des circonstances décidées par lui-même, ce qui ouvrirait la voie à un régime dictatorial honteux.

Il a souligné, dans un contexte connexe, que la responsabilité politique du Président de la République a été niée et que la vie de la Cour est incomplète et injuste, comme la restriction de ses membres au corps des juges à travers un système de nomination qui porte atteinte à son indépendance, ainsi que l’absence de la dimension économique, sociale, culturelle et environnementale du projet officiellement proposé.

Le chef de la commission a indiqué que le peuple tunisien aura rendez-vous avec une décision fatidique le vingt-cinq de ce mois, qui est de voter un nouveau projet de constitution pour la République tunisienne dans le cadre d’un référendum populaire, exprimant son espoir que ce processus électoral se déroule dans les meilleures conditions et aboutisse à une décision sans ambiguïté. C’est par le biais d’un processus électoral honnête et impartial, comme le veut toute vraie démocratie.

Le général de brigade Belaid a indiqué que l’organe national investi de ce mandat est une structure purement consultative sans autorité de décision, ce qui signifie que sa mission prend fin automatiquement le jour où l’ébauche de son projet est remise au président, soit le 20 juin dernier, soit , après un délai n’excédant pas quelques semaines, soulignant que le défi était relevé malgré la brièveté du délai imparti et les pressions et critiques qui pleuvaient sur l’autorité de toute part.

Il a également exprimé sa gratitude à tous ceux qui l’ont aidé à accomplir cette tâche malgré les difficultés qui l’entouraient, c’est-à-dire à tous les membres du conseil consultatif et ses adjoints, louant leur honnêteté, leur patriotisme, leur rêve d’une Tunisie plus belle et son respect absolu. pour eux et leurs efforts.

Le général de brigade Sadiq Belaid avait publié dans le journal « Al-Sabah » une copie du projet de constitution qui a été remis au président de la République, Kais Saied, le 20 juin dernier.


#Belaïd #constitution #proposée #par #Saïd #comporte #graves #dangers #embûches

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.